<$CBTagMedias$>
mercredi 5 juin 2019

Parenthèse gastronomique à l'Agapé

agapé paris

De notre aventure nomade, retenons cette parenthèse et infiniment belle expérience gastronomique à l'Agapé, restaurant étoilé du 17ème arrondissement. Ceci afin de tourner une page plus que symbolique sur la plan parisien et familial. Nos lyonnais au terme d'une restauration au long cours de l'appartement de mon fils aux Batignolles, le mettent en location pour se loger plus grand dans la capitale des gones. Afin de remercier Jules d'avoir consacré une partie des ses weekends durant quatre ans à y faire des travaux, nous avons été conviés à cette parenthèse gourmande, infiniment raffinée.

l'agape paris

thumbnail_IMG_1485

Je n'énumèrerai pas dans sa totalité ce menu découverte ou farandole de plats signature du chef Laurent Lapaire mais, simplement, raconter ceux de ces mets qui m'ont saisie ou émue tel ce tartare de noix de veau, cette pêche côtière de Bretagne suivi de l'agneau de lait Manech à tête noire et, cerise sur le gâteau si j'ose m'exprimer ainsi, le dessert. Pas n'importe quel dessert mais un sorbet géranium rosa sur crème à la pistache et tuiles de rhubarbe cultivée sur les toits des Galeries Lafayette. Ont clôturé ce festin un excellent café et d'agréables mignardises. J'ai vivement apprécié ce repas avec les enfants que je ne reverrai pas avant fin août pour une semaine de vacances en haute montagne. Hâte...

* L'Agapé - 51, rue Jouffroy d'Abbans - 75017 Paris (service voiturier)

Posté par Armelle-L à 11:12 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,


lundi 8 avril 2019

Renouveau urbain et floral

DSC04654

Les Batignolles, ancien village, ancien terroir à la pointe d'un renouveau urbain et floral. Ceci m'a frappé vivement, vendredi, en allant chez mon fils. Depuis l'église Sainte Marie des Batignolles, j'observais de loin ces grands immeubles, pas même finis, émerger dans le ciel parisien avec des appartements en  hauteur avec verrière, terrasse arborée et vue probable à couper le souffle. Longeant le square éponyme, j'ai capté l'harmonie entre béton et nature, entre architecture et urbanisme, entre le brut minéral et la délicatesse des arbres en fleurs sous leur ciel de printemps. Bel effet, je vous jure.

DSC04656

DSC04657

DSC04658

DSC04659

DSC04660

DSC04661

DSC04662

DSC04655

En regardant ce nouvel éco-quartier se construire prenant appui sur le passé, un regard neuf délibérément tourné vers l'avenir, je me suis dit que si j'étais riche, un appartement là me séduirait. Un cinéma neuf, de nouveaux commerces et supérettes avec de grandes enseignes qu'on ne trouve qu'en périphérie de ville, le tout relié en douce symbiose au 17ème arrondissement de Paris. Le tram est arrivé, la ligne 14 arrive à grand pas, la gare Pont Cardinet se rénove. A mon sens, cette ZAC Clichy Batignolles autour de son poumon de nature Martin Luther King a tous les ingrédients pour réussir son pari de développement durable.

vendredi 8 mars 2019

Comme un air de printemps au Square des Batignolles

IMG_1079

Ce matin, j'ai sauté du bus avant l'arrêt de ma destination pour traverser le Square des Batignolles et faire ces quelques photos. Photos médiocres car prises avec mon téléphone. J'ai déjà fait mieux à cet endroit. Tant pis, la balade était douce car il flottait dans le ciel de Paris comme un air de printemps.

IMG_1075

IMG_1076

IMG_1078

IMG_1080

IMG_1077

Dans le quartier des Batignolles en pleine mutation urbaine, ce jardin à l'anglaise commandé par le Baron Haussmann fait figure de pont entre passé et présent puisque de l'autre côté de la rue Cardinet on trouve le très beau parc écologique Martin Luther King. Celui-ci conserve son charme et ses promeneurs assidus. Je n'avais pas prévu de publier avant demain mais j'ai trouvé des fleurs à offrir à Nelly pour son bouquet du vendredi. Je vous souhaite donc un bon weekend.

vendredi 30 novembre 2018

Bio & Bobo's

DSC04170

Bio, je ne sais pas mais bobo's assurément. Depuis le temps que je passais, rue de la Jonquière devant cette petite échoppe de fruits et légumes, je n'avais jamais osé en franchir le seuil Vue de dehors, c'était attrayant. J'ai profité d'une foule très bobo's du samedi matin pour entrer faire quelques empelettes.

bio et bobos

C'est charmant mais je ne suis pas certaine que tout soit vraiment authentique. Mes carottes jaunes étaient bof et mes kiwis acides. Seul le miel de Tournesol de l'Orne a trouvé grâce à mon palais. Si je reviens au Champ des Rêves ça sera pour le nectar des abeilles et rien d'autres. Je trouve mieux au marché.

Posté par Armelle-L à 08:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 25 février 2018

BALADE HIVERNALE au PARC MARTIN LUTHER KING

Parc Martin Luther King

Hier, je suis allée à Paris voir les enfants. Je suis partie sans appareil photo. Trop froid, pas envie. Sauf qu'au soleil, il faisait bon. Alors, j'ai sauté hors du 66 pour couper au travers le Parc Martin Luther King. Pour prendre l'air et me fouetter le sang car, au miroir, je ressemble à un coing. Les enfants jouaient indifférents à la bise. Les canards barbotaient sur des eaux partiellement gelées. La nature est au taquet, prête à s'éveiller une fois ce coup de froid passé. J'aime cet endroit. Hélas, mon téléphone n'est pas un foudre de guerre et ces quelques photos sont plus que médiocres. Tant pis, c'était une balade hivernale au Parc Martin Luther King qui m'a fait le plus grand bien au teint et au moral.


dimanche 11 février 2018

CITE des FLEURS - PUZZLE #4#

cité des fleurs

Cité des Fleurs dans le 17ème arrondissement de Paris où je passe quand je vais chez mon fils car cette voie privée est interdite à la circulation. Architecture gracieuse que les propriétaires de ces belles maisons tendent à lifter, certaines trop à mon goût. Je me souviens d'un temps, pas si lointain, à mes débuts de blogueuse où prendre des photos en ce lieu était interdit. Je me rappelle m'être fait épinglée par le gardien d'alors. Il a pris sa retraite et le nouveau a d'autres chats à fouetter. Alfred Sisley a vécu dans cette rue. Catherine Deneuve et sa soeur Catherine Dorléac, y ont vu le jour. Photos prises fin janvier et de fleurs, il n'y a que ce fragile bouton rose sur un cerisier japonais. Je me demande comment il a survécu à la neige. Bon dimanche.

Posté par Armelle-L à 07:52 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 31 janvier 2018

LA CUCUZZA

cucuzza

Honnêtement, j'ai un avis est très partagé sur cette pizzeria de la rue des Moines à Paris où nous avons fêté l'anniversaire de Jules avec nos lyonnais. La blogo ne tarissait pas d'éloges sur cette adresse et à chaque fois que nous avons voulu la tester, elle faisait salle comble. Cette fois-ci, nous avions réservé via la Fourchette... Et peut-être, est-ce là que le bât blesse car nous avons été reçus comme des chiens dans un jeu de quilles et relégués à l'annexe, c'est à dire une petite boutique à côté où la luminosité était très basse et les tables hautes étriquées, trop petites pour pouvoir déguster de telles pizzas. Car les pizzas sont effectivement exellentes et les desserts, aussi. Pas du dessert préfabriqué comme souvent dans ce type d'établissement mais un baba au limoncello à tomber parterre et le tiramisu, aussi. La planche à apéritif était délicieuse. Donc, je serai tentée de conseiller d'éviter une réservation via la Fourchette à ceux qui voudrait tenter l'aventure italienne dans le 17ème... Nous avons passé, malgré tout, une excellente soirée. 

* La Cucuzza - 14, rue des Moines - 75017 Paris

Posté par Armelle-L à 06:42 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 4 novembre 2017

LE REFUGE des MOINES

DSC01511

Un samedi soir, sur la terre ou à Paris, à l'angle des rues des Moines et Guy Moquet dans le 17ème arrondissement. C'est dans ce bar à vin chaleureux et sympathique que mon fils et sa compagne nous avaient conviés à dîner. Une trentaine de couverts tout au plus, une cuisine maison et une sélection de vins avertie et épicurienne font de cette adresse, un lieu à retenir dans la jungle parisienne.

DSC01501

DSC01503

DSC01505

DSC01506

DSC01507

DSC01509

Le patron, en apéro, nous a suggéré un Muscat de Perpignan sec et fleuri à la fois. Rien à voir avec celui auquel nous sommes habitués, rond et sucré. C'est une profane qui parle... De quoi agréablement débuter un repas vraiment délicieux. En entrée, j'ai pris une tartelette aux oignons rouges savoureuse suivie par un filet mignon sauce aux noix fraîches qui avaient un parfum de "je ne sais quoi" qui me rappelait les effluves de Noël. Les hommes ont pris de la viande et ont continué au Bordeau. J'ai pris de l'eau avant de me régaler avec ce parfait au café juste parfait dont j'ai eu peur mais que j'ai bien mangé jusqu'à la dernière cuillère ! Vraiment une très belle soirée. 

* Le Refuge des Moines - 85, rue des Moines - 75017 Paris

Posté par Armelle-L à 07:23 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 9 mai 2017

REMINISCENCES

1

Hier, à la faveur d'un rendez-vous chez l'ophtalmologiste, j'ai du aller à Paris. Le beau temps m'a poussée hors de mes murs plus tôt que prévu. J'ai fait des emplettes dans le quartier Saint Lazare avant de déjeuner sur le pouce chez Exky. Ensuite, j'ai pris le 66 pour me rendre aux Batignolles où j'avais rendez-vous.

2

3

Comme d'hab, j'étais en avance. J'ai donc poussé la grille du Square des Batignolles derrière l'église Sainte Marie pour m'asseoir sur un banc au soleil. J'ai du mal avec Paris. Trop de réminiscences pas toujours agréables. La faute à une fin de carrière difficile. Je dois dépasser et gommer ces mauvais souvenirs si je veux renouer avec notre belle capitale. Finalement, ce n'est pas avec une paire mais deux paires de lunettes que je suis rentrée. Avec, en prime, des séances chez l'orthoptiste. Il faut dire qu'après deux ans passés sans couverture sociale, à force de toujours remettre à plus tard, ma vue en a pris un sacré coup !

mercredi 3 mai 2017

au CRABE MARTEAU

1

Ce n'est pas à cette adresse que nous avions prévu de fêter notre anniversaire de mariage mais suite à un contre-temps, c'est là que Jules a téléphoné in extremis pour réserver la dernière table disponible, samedi soir. Il faut dire que cette taverne bretonne est courue de tous les bretons de Paris. J'ai donc troqué la robe en dentelle et les escarpins contre une marinière très raccord à la tenue des serveurs.

2

3

4

5

Ambiance garantie car on vient surtout là pour taper sur des crabes avec de gros marteaux en bois. Pour un anniversaire de mariage, nous avons opté pour une salade de homard, des demoiselles de Loctudy et des huites en provenance directe de l'Aber Vrach. Les bretons, on ne leur refait pas. En dessert, j'ai pris un gâteau aux pommes avec plein de beurre dedans et Jules, un Paris-Brest délectable.

6

Finalement, nous avons passé une super soirée et avons décidé de revenir pour nous amuser à taper sur des crabes, plus simplement. Une adresse parisienne à vivement recommander. Attention, songer à réserver.

* Le Crabe Marteau - 16, rue des Acacias - 75017 Paris