<$CBTagMedias$>
mardi 19 novembre 2019

Paris en vrac - Grands magasins et autres considérations

Alors que nous étions arrivés, le matin, sous un ciel couleur plomb, le soleil a déchiré les nuages tandis que nous étions au restaurant. Du coup, hâte de régler l'addition pour fouler les trottoirs. Le Gaumont Opéra où j'aimais aller me faire une toile, autrefois. Traverser et filer à grandes enjambées terminer nos courses, boulevard Haussmann car on murmure que les gilets jaunes pourraient faire irruption. Paris entre institutions et frivolités avec la très belle façade à l'horloge du Parquet National Financier du Tribunal... [Lire la suite]

vendredi 23 novembre 2018

Monte là haut, tu verras Montmartre

A la recherche de cadeaux de Noël originaux, nous sommes montés au rayon gastronomie du Printemps Haussmann quand nous avons avisé l'escalier qui monte à sa terrasse et son restaurant en roof top. La vue sur Paris, dégagée sous ce beau ciel bleu, est à couper le souffle. Quoique j'ai quasi la même à la maison. La Tour Eiffel, l'Opéra Garnier et les grands boulevards se découvrent à nous d'une très belle façon. Oui, monte là haut, tu verras Montmartre sauf que la vue sur le Sacré Coeur, à l'arrière du grand magasin est un... [Lire la suite]
dimanche 18 novembre 2018

Si Paris m'était conté

Si Paris m'était conté, il aurait le visage d'un samedi matin baigné d'une belle lumière d'automne. Un matin où les touristes seraient absents du paysage pour cause de manifestations de gilets jaunes. Hier, j'ai beaucoup hésité à venir sur Paris. J'avais des courses à faire en prévision des fêtes du côté du marché Saint Pierre. Je n'ai pas regretté. Le Sacré Coeur était radieux sous le ciel bleu. Mes provisions de tissus faites dans d'excellentes conditions c'est à dire sans fièvre et sans foule, je suis repartie vers... [Lire la suite]
lundi 30 octobre 2017

COUSU MAIN

Samedi après-midi, plutôt que rester regarder la finale de Cousu Main 3 à la télévision, j'ai filé à Paris. Je n'étais pas retournée au Marché Saint Pierre depuis ce jour sinistre de janvier où nous étions dans l'attente du décès de Belle Maman. Je frissonne à cette évocation. Les mois à suivre allaient être difficiles. Tant et tant que j'ai du mal à m'accorder le droit au répit... Samedi après-midi, j'ai donc pris un peu de bon temps au milieu de la foule des touristes. Le Sacré Coeur était noir de monde. Et... [Lire la suite]
vendredi 13 janvier 2017

Paris, couleur sépia

Cela faisait longtemps qu'un mois de janvier ne m'avait pesé autant. Au point que mercredi, je suis partie sous la pluie faire les soldes au Marché Saint Pierre. Il me fallait me distraire, jouer les chiffonnières pour chasser le spleen ambiant. Oui, encore lui, le Sacré Coeur au bout de la rue de Steinkerque sous la bruine Du monde, mais sans plus pour ce jour d'ouverture des soldes d'hiver. Il fallait raser les murs, marcher sous les auvents pour ne pas se faire mouiller par la pluie. J'ai fait des affaires, de quoi... [Lire la suite]
Posté par Armelle-L à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 12 janvier 2017

Les Batignolles, un samedi froid

Samedi, je n'ai pas eu la patience d'attendre un 66 à Saint Lazare pour aller aux Batignolles. Tranquillement, bien couverte, je suis partie à pied. Ca me calmait d'un vendredi difficile entre les soucis avec Belle Maman et Petit Poucet rentré de l'école, le visage plein de bleus pour avoir été frappé par des loubards de trois ans dans la cour de récréation. Sans commentaire. D'abord, il y a lui, le Sacré Coeur frileux dans la brume. Le 17ème arrondissement est le seul quartier parisien où j'ai encore plaisir à me... [Lire la suite]
vendredi 6 juin 2014

Grain de folie et Sacré Coeur

Hier, je suis allée voir Petit Poucet et sa maman. Pour économiser le billet de train, Jules m'a déposé au pied du métro. Pour ne pas être trop en avance et me changer les idées, surtout, j'ai fait un détour par le Sacré Coeur et le Marché Saint Pierre. Ô, divine apparation que la basilique immaculée sous un ciel bleu azur. Peu de touristes à cette heure avancée, du pain bénit pour les photographes. Quelle mouche avait donc piquée toutes ces couturières massées devant la vitrine et les étals sur la rue des Coupons Saint... [Lire la suite]