<$CBTagMedias$>
mercredi 12 septembre 2018

UN PEU de TOUT, BEAUCOUP de RIEN #11#

IMG_0255[5785]

Cette première semaine de septembre n'a pas été facile. Il y a quand même eu quelques moments agréables comme cet instant où sortant, chargée comme une mule de chez Modes et Travaux j'ai vu ce ciel bleu au-dessus de la rue du Rocher. Paris sera toujours Paris me suis-je dit.

1pdt11

Coudre, oui, mais pas n'importe quoi, juste parce que c'est la mode. J'ai acheté du classique, du très classique pour ma garde-robe d'automne, du facile à faire, aussi. J'ai un peu de mal à m'habituer à mes nouvelles lunettes. Je n'aime pas les verres teintées mais j'y suis contrainte et obligée par un vilain naevus détecté sur ma cornée. Je dois me protéger. Ma carte grise est enfin arrivée. Je vais pouvoir circuler. Et puis, un café sans le croissant pris sur un zinc à Levallois comme au bon vieux temps.

IMG_0261

J'avais pourtant dit à mes lyonnais que je n'irai les voir que samedi prochain. Samedi, sans doute attirée par le ciel bleu et les températures douces, j'ai filé. Depuis Saint Lazare, j'ai marché à pied jusqu'aux Batignolles. Sainte Marie des Batignolles sur cette petite place si vivante, si vivace qui a su conservé le charme d'un Paris comme je l'aimais d'antan. Voici que je parle comme si j'avais cent ans. Il faut dire que la perspective du départ à la retraite de Jules ne m'aide pas à positiver. J'espère qu'une fois la barrière sautée, ça ira mieux...

Posté par Armelle-L à 06:54 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


mardi 9 mai 2017

REMINISCENCES

1

Hier, à la faveur d'un rendez-vous chez l'ophtalmologiste, j'ai du aller à Paris. Le beau temps m'a poussée hors de mes murs plus tôt que prévu. J'ai fait des emplettes dans le quartier Saint Lazare avant de déjeuner sur le pouce chez Exky. Ensuite, j'ai pris le 66 pour me rendre aux Batignolles où j'avais rendez-vous.

2

3

Comme d'hab, j'étais en avance. J'ai donc poussé la grille du Square des Batignolles derrière l'église Sainte Marie pour m'asseoir sur un banc au soleil. J'ai du mal avec Paris. Trop de réminiscences pas toujours agréables. La faute à une fin de carrière difficile. Je dois dépasser et gommer ces mauvais souvenirs si je veux renouer avec notre belle capitale. Finalement, ce n'est pas avec une paire mais deux paires de lunettes que je suis rentrée. Avec, en prime, des séances chez l'orthoptiste. Il faut dire qu'après deux ans passés sans couverture sociale, à force de toujours remettre à plus tard, ma vue en a pris un sacré coup !

jeudi 12 janvier 2017

Les Batignolles, un samedi froid

1

Samedi, je n'ai pas eu la patience d'attendre un 66 à Saint Lazare pour aller aux Batignolles. Tranquillement, bien couverte, je suis partie à pied. Ca me calmait d'un vendredi difficile entre les soucis avec Belle Maman et Petit Poucet rentré de l'école, le visage plein de bleus pour avoir été frappé par des loubards de trois ans dans la cour de récréation. Sans commentaire. D'abord, il y a lui, le Sacré Coeur frileux dans la brume.

2

3

4

Le 17ème arrondissement est le seul quartier parisien où j'ai encore plaisir à me promener. J'ai noté tristement la fermeture de ce fourreur. Paris mue, Paris change pas toujours en bien. Les pétales d'un mariage jonchent les marches de la Mairie d'arrondissement. En face, j'aime cette place bien alignée avec ses terrasses sous de belles façades haussmanniennes. Aux beaux jours, il y a foule

5

6

7

Je marche d'un pas alerte mais tranquille en regardant les devantures sans vraiment avoir froid

8

9

N'empêche, pas facile de prendre des photos avec des gants. J'ai raté celle de la façade de Sainte Marie des Batignolles. J'ai beaucoup aimé sa crèche naïve avec de grands personnages sur son parvis comme un message de paix à l'attention de tous les passants. Un peu de patience, je suis presqu'arrivée à bon port, chez mon fils pour partager la galette des rois achetée en route, dans une boulangerie en haut de la rue de Turin. Elle était vraiment délicieuse et nous avons passé un bon moment !