<$CBTagMedias$>
jeudi 25 avril 2019

Paris en vrac - la French Touch

DSC03835

La French Touch c'est visiter Paris à bord d'une 2CV à présent. C'est tendance, certainement très inconfortable mais tellement plus crazy que regarder se dérouler Paris à bord d'un banal autobus. Et puis les chauffeurs de ces voitures d'un autre temps sont jeunes, sympathiques, séduisants. Comment résister à l'appel d'une telle chevauchée ? Ceux-ci avaient l'air de bien se marrer, à fond la caisse sur les pavés.

DSC03840

DSC03836

DSC03828

DSC03881

DSC03822

DSC03824

DSC03940

DSC03925

DSC03896

Sans ordre et sans chronologie, au  hasard de mes pas dans Paris, un billet complètement échevelé avec des terrasses de bistrots dont celle très belle de la rue Chanoinesse à laquelle il convient de rendre visite au mois d'avril quand sa glycine est à l'apogée de sa floraison. J'avais ce rituel, autrefois. Le Procope institution parisienne, la maison Sauvage, rue Buci, des vitrines, des terrasses, un atelier d'artiste et ce pigeon qui regarde Notre Dame avec effarement. Certainement son perchoir habituel a-t-il brûlé. Et puis des BD, celles de mon enfance chez ce bouquiniste en bord de Seine. Paris en vrac, un matin d'avril comme je les aime.

Posté par Armelle-L à 07:26 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,


samedi 20 avril 2019

Candice Renoir - Saison 7

candice renoir 7

Si France 2 se félicite de l'excellent démarrage de la saison 7 de sa série télévisée Candice Renoir, personnellement, je reste mitigée. Trop, trop, trop. Je trouve que la blonde Candice ricane trop, bêtement et mal à propos. Chaque année, au clap de fin de la saison, bien entendu sur un incident fâcheux qui nous questionnera tout au long de l'année, je me demande où je serai installée devant mon téléviseur pour le retour de la blonde héroïne tout de rose vêtue. Si j'ai baillé d'ennui sur le second épisode, vendredi soir, je sais que je vais certainement zapper les 9 et 10 pour cause de migration dans mon nouveau logement. Quoique les geeks que je remplace dans cette maison avaient des écrans de télé et d'ordinateur partout. Avec un peu de chance, même sans box, je vais pouvoir me raccorder à l'antenne sur le toit. Affaire à suivre en espérant quand même une saison 8, Cécile Bois laissant planer le doute sur ses intentions de poursuivre ou pas sa collaboration avec France 2. On verra bien en 2020.

vendredi 19 avril 2019

Bagatelle aux couleurs du printemps

DSC04761

C'est drôle comme d'une année sur l'autre, même jour pour jour, la nature ne nous peint pas son tableau avec la même palette de couleurs. Bagatelle est un bijou aux portes de Paris, à l'orée du Bois de Boulogne. Hier, pour tuer ce temps trop long jusqu'à notre déménagement, histoire de profiter du beau temps, nous sommes allés nous balader dans ce parc botanique, tocade du Comte d'Artois et de Marie-Antoinette.

DSC04758

DSC04765

DSC04767

DSC04769

DSC04772

DSC04793

DSC04782

DSC04786

DSC04794

DSC04796

DSC04797

DSC04803

DSC04795

En cette presque Pâques, les magnolias font de la résistance, les cerisiers japonais sont selon où ils se trouvent finissant ou à l'apogée de leur floraison, les tulipes illuminent parterres et pelouses. Il y a des clochettes et des coucous des bois partout. Les paons s'y fondent à la perfection. Hier, ils étaient paresseux et un seul a daigné faire la roue. Hélas, il était trop loin et je n'avais que mon petit appareil photo. Je ne sais pas si c'est nouveau mais nous avons croisé des coqs bien gras suivis de leurs poules, elles aussi bien replettes. En résumé, nous avons fait une superbe balade prêts à recommencer ce weekend pascal qu'on nous annonce fort beau. Je pense que Nelly trouvera à butiner dans ce billet quelques fleurs pour son bouquet du vendredi.

mardi 16 avril 2019

Elle était si jolie...

IMG_0123

Ces photos ont six ans quasi jour pour jour. Je me souviens de ce jour de printemps où, avec ma cadette, nous nous étions promenées dans un Paris en habit de printemps. En avril, Notre Dame est (était) plus que photogénique. Hier soir, en apprenant la sinistre nouvelle, je me suis souvenue de ces clichés d'un autre temps désormais car même si notre Président Macron tient ses promesses, même si nous mettons tous selon nos modestes moyens, la main au porte-monnaie, il faudra un temps infini avant que Notre Dame se relève de ses cendres encore fumantes, ce matin.

IMG_0117

IMG_0121

IMG_0126

Triste ironie du sort, je voulais m'y rendre en balade pour Pâques car cela faisait longtemps que je n'étais pas allée me recueillir à Notre Dame. En cette Semaine Sainte comme ne pas être foudroyé et consterné par cette catastrophe sans nulle égale dans notre mémoire collective des temps modernes. Notre Dame de Paris avait survolé crânement des siècles d'histoire et survécu aux bombardements de la guerre. "Accidentellement" nous dit-on. Je ne jetterai pas la pierre mais j'ai bien peur, hélas, qu'une faute professionnelle soit à l'origine de ce sinistre. Attendons sagement l'évolution de l'enquête. Avant tout saluer et remercier les sapeurs pompiers qui, au péril de leur vie ont sauvé ce qui pouvait l'être. Oui, elle était si jolie...

vendredi 5 avril 2019

Fraîcheur d'avril

DSC04628

Hier, si le ciel au-dessus de Versailles était d'un joli bleu, il faisait bien frais et nous avons marché, au soleil, sur le côté sud des avenues. Quand j'étais petite fille cette chapelle de l'ancien hôpital avec son dais noir, plusieurs fois par semaine, pour les enterrements me terrifiait. C'est devenu un bel espace culturel et les massifs de jonquilles témoignent de son renouveau.

DSC04629

pyrale du buis

Où la ville de Versailles, pédagogue, explique aux visiteurs comment et pourquoi la pyrale du buis a fait tant de dégâts dans les massifs de France et de Navarre. Le dérèglement climatique est l'un des facteurs de cette invasion, hélas, pérenne. Pour conserver l'élégance et l'architecture des jardins, les jardiniers de la ville royale ont délibérément choisi de remplacer le buis par des ifs, des charmilles et du chèvrefeuille. Ca va sentir bon dans les Carrés Richaud.

DSC04632

DSC04633

Dans la cour, les petits pommiers sont en fleur.  Ils colorent la pierre des bâtiments. Dans cette fraîcheur d'avril, j'ai adoré me promener dans cette ville où j'ai tant de souvenirs et j'ai du mal à me souvenir de la cour sinistre et austère de cet ancien hôpital où j'ai connu le pire à la suite d'un accident de la circulation et le meilleur avec la première échographie pour ma fille aînée. Aujourd'hui, je goûte au plaisir de la contemplation et j'offre ce rameau printanier à Nelly pour son bouquet du vendredi.


mercredi 3 avril 2019

Balade au Parc de Corbières

DSC04595

Il m'a fallu du temps pour aller voir ce parc de belle renommée situé au Pecq dans les Yvelines, le long des berges de la Seine. A ma décharge, de mauvais souvenirs immobiliers à cet endroit. Mes anciennes lectrices se souviennent, peut-être, de mon passage éclair dans un logement où une mauvaise installation électrique et la mauvaise foi du propriétaire m'ont remis le pied à l'étrier avant même d'avoir défait mes cartons.

DSC04601

DSC04603

DSC04606

animaux corbières

DSC04611

DSC04616

DSC04617

DSC04612

DSC04618

DSC04619

Ce parc de Corbières, jardin paysagés de 8.5 hectares est une invitation à la détente et à la promenade. Tout est pensé pour familles et enfants. Manèges, espaces de jeux, ferme avec des animaux, aires de pique-nique et promenades en bord de Seine. L'été, il accueille de multiples animations. Ô surprise, à une si faible encablure de Paris, l'eau du fleuve est d'une incroyable pureté, d'un beau vert-bleu à se croire au bord d'un lagon. La balade est magnifique. Dommage, on entend siffler sur leur pont, les trains du RER.

lundi 1 avril 2019

Poisson d'Avril (l'année dernière)

1er avril 2019

Cette belle rascasse briquée au Miror, je l'ai pêchée, l'année dernière, à la devanture d'un restaurant chic à Versailles. J'avais cette idée en tête. La publier, un an après pour voir où nous en serions car, à l'époque, la santé des Jules n'était pas flambante. C'était un défi, une façon d'aller de l'avant. Jules, depuis, a pris sa retraite, il va mieux même s'il garde des séquelles. Autre année, autres tracas tels ceux de notre déménagement et toutes les questions existentielles qui vont avec. Mars n'a pas été facile sur le front de nos recherches immobilières. Il n'a pas été avare en mauvaises surprises. Voici le mois d'avril moins guerrier et plus sympathique. J'en attends beaucoup. Bienvenue à lui et bonne semaine à vous.

Posté par Armelle-L à 07:26 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 2 avril 2018

EN AVRIL, NE te DECOUVRE PAS D'UN FIL !

DSC02231

Je ne savais pas quoi faire de cet achat coup de coeur sur Tissus.net. J'ai vite regretté cette pièce en soldes de beau jersey imprimé birdy car ce n'était pas moi. J'aime bien chez les autres. Sur moi, je préfère l'uni. Un mètre, le choix était limité. J'ai donc choisi de renouer avec le fameux top Tilda de la Maison Victor. C'est drôle comme j'ai du mal avec les modèles de cette maison. Et, une fois de plus, la déception...

DSC02246

tulipes jaunes

Malgré le patron modifié pour coller à ma stature, la fente du dos supprimé, l'encolure revue et corrigée, les manches raccourcies, c'est bancal sur ma personne. Je jette l'éponge. On ne m'y reprendra plus. Grand ménage de printemps dans ma patronthèque. Sinon, avec cette satanée veste orange, c'est sympa et mignon.

DSC02248

DSC02297

Mais puisqu'en avril (surtout cette année) ne te découvre pas d'un fil, voici une autre réalisation avec une pièce de gabardine kaki achetée en même temps. Là encore, honnêtement, j'ai regretté mon achat. Le coloris est trop US Army. Sinon, la jupe tombe bien mais le modèle Ottobre a déjà été testé, éprouvé, approuvé. Portée avec un pull et des collants pour ce dimanche pascal pluvieux à l'issue d'une rude semaine où le seul plaisir  a été de m'offrir ces tulipes jaunes chez Lidl avant de rentrer, sans chanter, sous la pluie... Les jonquilles, elles, ont été photographiées, le long de la voie ferrée à Louveciennes. 

dimanche 1 avril 2018

POISSON D'AVRIL

DSC00750

Cette rive du 1er avril n'a pas été si facile à atteindre depuis ce jour d'août où j'ai photographié ce poisson sur les bords de l'Odet à Quimper. Souvenir de vacances en Bretagne et de la visite des faïenceries Henriot. Ce beau poisson se trouvait dans le hall et je m'étais jurée le mettre au menu de mon blog pour le 1er avril. C'est fou comme le temps passe. Je vous souhaite un très beau mois d'avril et de joyeuses fêtes de Pâques.

Posté par Armelle-L à 08:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 10 novembre 2017

CHEF D'OEUVRE en PERIL - PUZZLE #2#

potager du roi

Ces photos datent du mois d'avril. Le Potager du Roi à Versailles était, ce dimanche, ouvert gracieusement au public dans le cadre de la manifestation de printemps Esprit Jardin. Grisée par la naissance, l'avant veille, de mon Petit Filou, aveuglée par le bouillonnement du printemps, je n'ai pas vraiment prêté attention à l'état de très grande fatigue de ce jardin exceptionnel. Je n'ai pas, non plus, été vraiment surprise quand j'ai appris par les médias que ce lieu historique signé Jean-Baptiste La Quintinie, jardinier du Roi, venait d'être ajouté à une liste de lieux remarquables en très grand péril.

Si le WMF a pris très au sérieux la demande pressante des responsables du Potager du Roi Soleil, il a réclamé un état des lieux précis et une concertation entre l'ENSP, la Ville de Versailles et son Château avant de dégainer le chéquier. J'ai lu que plus de 40% des arbres fruitiers seraient morts ou mourants faute de soins appropriés et de personnel pour les soigner. Pire, les murs sur lesquels, certains sont palissés tombent en ruines. Je suis triste à cette évocation et je songe à ce sublime magnolia, fureur des réseaux sociaux par ce joli dimanche d'avril. Je l'ai vu tout bébé alors faites que....