<$CBTagMedias$>
samedi 12 octobre 2019

* Comédie Française * de Fabrice Luchini

IMG_2658

Voici qui me rappelera mon ancienne vie, celle d'il y a un peu plus de huit jours. Si je suis tout à fait honnête, je ne sais plus où j'habite et quand je me réveille la nuit en sursaut, je cherche fébrilement les contours de la chambre de mon ancien appartement mais aussi le chuchotement rassurant de la ville. Ce qui va me manquer, aussi, alors que je commençais juste à l'apprécier c'est la très belle bibliothèque municipale de Coulommiers. A vrai dire, ce jour là, je cherchais le fameux livre dont tout le monde parle de Sarkozy. Je voulais, à mon tour, m'en faire une opinion. Je suis tombée sur celui-ci de Fabrice Luchini et comme, il avait fait la promotion de son nouveau film, la veille au soir, à la télé, je l'ai pris. Je ne sais pas s'il m'a convaincue de lire Céline ou si j'ai adoré sa façon de raconter les rues de Paris. Ca ce lit vite et c'est un peu décousu avec dedans des morceaux choisis. C'est un pêle mêle de Molière, de Nietzsche, de Céline forcément et quelques autres. Qu'en ressort-il pour la lectrice lambda que je suis ? Des sourires et le soulagement d'apprendre que d'autres pensent comme moi au sujet de l'usage abusif des téléphones portables en privé et en public, ainsi que la fatuité galopante des réseaux sociaux. Pour le reste, je pense que Luchini est meilleur sur scène ou sur grand écran qu'a l'écriture.

Posté par Armelle-L à 08:22 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,


lundi 12 août 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #27#

IMG_2029

Retour sur une quinzaine tendue, fiévreuse et déterminante. Lundi, il y a deux semaines, entamé par une virée du côté de Chantilly non pas pour la beauté du château et du lieu mais pour aider notre fille sur un chantier très compliqué pour elle à gérer comme tous les chantiers qui trouvent leur aboutissement au mois d'août. J'ai connu ça autrefois dans une autre vie.

pdt27

De coulommiers, je conserverai le souvenir plutôt agréable de son festival estival de jazz aux Capucins sachant pertinemment que nous ne serions plus à cette adresse l'été prochain. De la bibliothèque municipale installée dans l'ancienne prison, aussi. Nous nous sommes inscrits moyennant une cotisation annuelle de 5€ avec un choix de livre conséquent. Rééducation au plaisir de bouquiner pour ma part avec obligation de lire au moins un chapitre de cet ouvrage de Françoise Chandernagor par jour... Et me désintoxiquer, ainsi, des blogs et des réseaux sociaux chronophages. Les enfants sont venus nous rendre visite avant leur départ en vacances. J'ai tout foiré, mes brochettes maison, ma mousse au chocolat et ces financiers caoutchouteux. On fera mieux la prochaine fois...

DSC05427

Prochaine fois dans une autre maison puisque de guerre lasse, nous avons donné congé de notre appartement, non seulement à l'encontre de notre voisinage mais de la ville de Coulommiers qui, exceptés les deux points ci-dessus, nous déçoit énormément. Nous quittons la Brie définitivement pour nous rapprocher des enfants car faire quatre heures de route pour rallier l'ouest parisien, très peu pour moi à présent. Ce blog reprend au fil de l'eau, un peu différent. Je le relookerai après mon nouveau déménagement...

Posté par Armelle-L à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 17 juin 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #23#

IMG_1578

C'est une nouvelle habitude. Le soir, après diner quand il ne pleut pas, je pars faire un tour en ville. Ville quasi morte après 19 heures. Ce silence trop tranquille est propice à la méditation. C'est ainsi que je me suis retrouvée devant les portes de l'ancien pénitencier devenu bibliothèque municipale. Les portes du pénitencier, au propre comme au figuré, car je peine à me ré-adapter à ces lieux. Il m'arrive de douter et de réfléchir à comment sortir de cette impasse alors que je ne suis même pas complètement installée.

1pdt22

Des fleurs en ville et en vitrine chez les fleuristes, un, des gâteaux, des tissus qui attendent le coup de ciseau et moi, et moi, et moi... Je traine une certaine forme de mélancolie et, curieusement, je m'ennuie. Je n'arrive pas à reprendre le train-train du quotidien. Il m'arrive, même, de regarder s'il n'y aurait pas une maison à louer quelque part dans les environs...

IMG_1568

Voyage, voyage et cette agence de voyages sur le parking d'un supermarché, curiosité architecturale dont je ne sais rien qui me rappelle qu'à toute chose, malheur est bon puisque tous ces tracas nous ont contraints à annuler nos vacances. Nous aurions du partir en Alsace et dans les Vosges, la semaine dernière. Aucun regret car la météo a été exécrable. Ce lundi, se dire que les semaines se suivent et ne se ressemblent pas. C'est normalement, aujourd'hui, que l'Agrume me relie au monde des accros à la toile dans des conditions autres que mon boitier nomade. Affaire à suivre.

Posté par Armelle-L à 07:15 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 23 mai 2019

Coulommiers, jour de marché

DSC05020

Non, nous ne sommes pas allés, hier, à Coulommiers pour des raisons immobilières. La vie continue et nous sommes invités, samedi, à une garden-party. Nous sommes chargés du fromage. C'est donc sous un soleil radieux que nous sommes allés nous fournir en Coulommiers, Brie de Meaux fermier et tomme de Seine et Marne du Château de Ferrière. Plaisir de longer le Grand Morin pour rejoindre le centre ville.

DSC05021

DSC05022

IMG_1425

Coulommiers, jour de marché. Bien entendu, celui du dimanche est plus important que celui du mercredi. Une fois nos provisions faites, nous nous sommes posés chez Mouilleron, institution locale, pour une pause café bien méritée car nous avions quitté Paris très tôt pour éviter les embouteillages. Les pains au chocolat sont toujours aussi bons. J'ai pour excuse de monter plusieurs fois par jour mes six étages sans ascenseur...

DSC05016

DSC05017

J'avais oublié que cette ville à 60 kilomètres à l'est de Paris était belle et si tranquille. Lever les yeux vers la tour de cette ancienne prison située sur une ile du Grand Morin, désaffectée et transformée en une très belle bibliothèque municiaple. Et parce que je vais pas mal bouger dans les jours à venir, sans certitude de pouvoir publier, offrir ce bel iris violet à Nelly pour son bouquet du vendredi #335#. A très bientôt.