<$CBTagMedias$>
dimanche 6 mai 2018

LA SEINE en FÊTE

DSC02477

Le Maire d'Argenteuil a décidé de remettre au goût du jour une fête du 1er mai, du siècle dernier. Mettre la Seine sur scène, belle idée. Hélas, plus de guinguette à Argenteuil mais, une volonté forte de reconquête des berges du fleuve par de nouveaux aménagements. Cette fête se voulait gourmande avec des soupes de toutes nos régions et nombre de pays du monde à l'image cosmopolite de la ville. Un temps de partage entre les habitants et un pari réussi pour les élus. Au programme de ces réjouissances, une balade en bateau.

DSC02479

DSC02473

DSC02488

C'est ainsi que nous avons embarqué sur le Louisane Belle, ancien bateau à aubes, au milieu d'une foule joyeuse. Monsieur le Capitaine, sur le pont, a salué chacun avant de lancer la machine pour une balade du Pont d'Argenteuil à Epinay sur Seine et retour vers le Pont de Bezons. C'était à la fois, reposant, euphorisant et, surtout, plaisant. Les enfants étaient à la fête !

DSC02490

DSC02491

Où chacun d'une même voix s'écrie que la SNCF est "gonflée" de faire circuler ses trains un 1er mai quand on ne bosse pas !

DSC02496

DSC02501

DSC02506

DSC02507

C'est drôle, comme sur l'eau, la lumière entre soleil et nuages est changeante. On comprend pourquoi, les peintres impressionnistes, Monet en tête, ont tant aimé peindre la Seine à Argenteuil. Bien sur, les berges du fleuve ont bien changé depuis ce temps là et le fleuve traverse une banlieue dite difficile que les communes avec à leur tête, leurs élus, tentent d'adoucir comme dans ma ville, où on commence à ressentir les efforts de l'équipe municipale en place.

DSC02511

DSC02512

DSC02513

Colombes et son parc de l'Ile Marante avec piscine olympique et patinoire. Piqure de rappel pour nous qui cherchons des lieux où marcher, le dimanche après-midi. Cet espace est quasi à notre porte mais nous n'y pensons pas. Lui aussi a été revu pour une meilleure qualité de vie. Au loin, on aperçoit les tours de la Défense car, au fil de l'eau, on pourrait vite oublier que nous sommes si proches de Paris.

DSC02518

DSC02520

DSC02523

Le clocher de la Basilique Saint Denys est en vue. Elle abrite jalousement la Sainte Tunique du Christ offerte aux soeurs du Couvent d'Argenteuil par Charlemagne. Retour à l'embarcadère où une foule dense et des enfants impatients attendent que nous débarquions pour monter à bord à leur tour. Bien nous a pris de venir de bonne heure. Quelques musiciens du bagad des bretons d'Argenteuil "accordent leurs violons". Nous sommes rentrés très satisfaits de cette sympathique après-midi ! Prochaine réjouissance, le 17 juin, avec le festival des cerf-volants sur la Butte d'Orgemont . Pourvu que le vent souffle !


mercredi 3 mai 2017

au CRABE MARTEAU

1

Ce n'est pas à cette adresse que nous avions prévu de fêter notre anniversaire de mariage mais suite à un contre-temps, c'est là que Jules a téléphoné in extremis pour réserver la dernière table disponible, samedi soir. Il faut dire que cette taverne bretonne est courue de tous les bretons de Paris. J'ai donc troqué la robe en dentelle et les escarpins contre une marinière très raccord à la tenue des serveurs.

2

3

4

5

Ambiance garantie car on vient surtout là pour taper sur des crabes avec de gros marteaux en bois. Pour un anniversaire de mariage, nous avons opté pour une salade de homard, des demoiselles de Loctudy et des huites en provenance directe de l'Aber Vrach. Les bretons, on ne leur refait pas. En dessert, j'ai pris un gâteau aux pommes avec plein de beurre dedans et Jules, un Paris-Brest délectable.

6

Finalement, nous avons passé une super soirée et avons décidé de revenir pour nous amuser à taper sur des crabes, plus simplement. Une adresse parisienne à vivement recommander. Attention, songer à réserver.

* Le Crabe Marteau - 16, rue des Acacias - 75017 Paris