<$CBTagMedias$>
vendredi 1 mars 2019

En mars, changer tout !

mars 19

Oui, en mars, changer tout. A commencer par ne pas signer le bail de la maison dont nous aurions du avoir les clés, aujourd'hui. A vrai dire, cette maison, je ne la sentais pas. Depuis huit jours, je me posais mille questions. Je ne suis pas hyper connectée mais je n'aime pas l'idée de revenir à l'age de pierre avec une connexion internet archaïque, ni non plus d'être contrainte d'avoir un ampli pour recevoir des communications sur mon portable alors qu'au bout de la rue, dans le département voisin, la fibre s'installe. Non mais allo quoi comme dirait Nabilla. Et puis, honnêtement, Verneuil sur Avre et sa N12 à traverser, entre deux colonnes de poids lourds pour aller chercher ma baguette de pain, bof. La maison était assurée, tri et cartons commencés quand, hier, j'ai reçu un coup de fil pour décaler le rendez-vous au début de semaine prochaine. J'ai vite percuté que le destin me faisait signe de saisir l'occasion au bond et de me la jouer courroucée pour ne pas donner suite. Toute la matinée, j'avais trainé une sourde angoisse. Elle s'est d'un coup dissipée même si nous repartons à zéro, le pied au plancher, parce que la fin de notre congé, c'est dans un mois. Beau mois de mars à tous. Le mien s'annonce, du coup, chargé.

Posté par Armelle-L à 07:22 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


lundi 25 février 2019

Cache-coeur vert printemps

DSC04417

Ce cache-coeur a été une aventure. A la base, je voulais réaliser avec ce jersey vert printemps Mondial Tissus, le top Sofia de la Maison Victor. Sauf que le patron téléchargé n'était pas à l'échelle. Mes réclamations par mail n'ont eu aucun retour. Ce n'est que tardivement qu'une copine de blog m'a donné le tuyau pour rectifier le tir via Adobe. Dommage car leur modèle est certainement plus seyant que celui-ci, issu du magazine Burda Easy 01/2019 qui taille très, très grand. Même taillé une taille en dessous, je flotte dedans.

DSC04437

DSC04438

Photos prises chez ma fille et par ma fille devant son bûcher qui fond à mesure que l'hiver s'éloigne puisque ce jour là, il faisait pas moins de 16° quand nous sommes arrivés chez elle. J'ai beaucoup de mal à dénicher de jolis bijoux fantaisie. J'ai trouvé ce collier en perles de bois vertes dans une petite boutique à Troyes. Je l'adore. Je suis très "verte" en ce moment. L'appel de la nature, certainement.

Posté par Armelle-L à 07:24 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 3 juin 2018

ANNIVERSAIRE et FÊTE des MERES ou inversement...

DSC02955

A vrai dire, nous étions réunis pour fêter l'anniversaire de Monsieur Gendre². En réalité, la fête des mères a pris le dessus car nous étions nombreuses. Météo France avait prévu des orages. Il n'y en a pas eu et nous avons profité d'un beau dimanche à la campagne. En apéro, ma fille avait concocté des cocktails de fruits. A voir ces dames se régaler, ces messieurs devant leur pastis ont fait grise mine...

fête des mères

DSC02986

Toujours home made, la tarte aux fraises sur sablé breton avec une crème à tomber parterre mais les "tigrés", recette signée Cyril Lignac, chéri des dames donc des mamans ont battu le gâteau d'anniversaire à plate couture. En dépit des apparences, ce gâteau avec sa ganache est d'une incroyable finesse. Et pour nous rafraîchir, une citronnade maison. Rien à voir avec le P...o  du commerce ! Ensuite, j'ai accompagné mes filles chez le brocanteur local chez lequel l'aînée avait repéré un rocking chair en osier. Louis la Brocante se fichait de vendre son fauteuil. Il avait flairé l'antiquité bien patinée qu'il a poussée jusque sa sous pente sous les têtes de cerfs et de sangliers. Laquelle ? La tenancière de ce blog, cher lecteur. Je n'avais qu'une hâte, sortir de là ! En rentrant, mes filles ont tout de suite averti leur père de cette concurrence déloyale !

jeudi 31 mai 2018

LES ROMANTIQUES ont DISPARU...

DSC02892

La retraite de Jules approche à grands pas. Hors de question pour lui de rester en appartement. Grand jardinier dans l'âme, il lui faut un espace paysagé à la hauteur de ses ambitions. C'est ainsi que cette maison sur internet nous a séduits. Une centaine de kilomètres à l'est de Paris, à cheval entre Brie et Champagne, région où nous avons déjà vécu. Samedi, nous avons donc taillé la zone pour aller la voir de visu. Evidemment, ça jette pour les banlieusards que nous sommes.

DSC02891

DSC02886

DSC02882

Le jardin est juste merveilleux, romantique à souhait avec ses rosiers et ses pivoines énormes. Taillés en espalier comme ceux du Potager du Roi, il y a pommiers et poiriers par dizaines sans oublier des cerises sucrées à souhait abandonnées à terre depuis que la propriétaire des lieux est partie en maison de retraite. La maison est belle. Elle a du potentiel comme disent les agents immobiliers mais les travaux sont là et bien là... A commencer par des mises aux normes coûteuses et obligatoires.

DSC02880

DSC02894

Au bout du jardin et de la ruelle, cet ancien lavoir alimenté par une rivière chère à mon coeur, le Grand Morin. Lundi, vous l'avez vu avec ma marinière, en aval, beaucoup plus large. Nous sommes à là à deux kilomètres de sa source. Il coule, joyeux, entre les pierres. Son eau est claire et fraîche. Il faisait chaud et orageux. Quel bonheur de s'y rafraîchir.

DSC02896

Bien entendu, nous pourrions faire une offre canon auprès du notaire chargé de la vente sauf que... Le mètre carré immobilier est assez cher là où commencent les vignobles d'un bien noble beuvrage, le Champagne. La romantique en moi se serait peut être laisser happer par tant de charme, il y a quelques années. Elle a disparu au profit de quelqu'un de plus froid qui entend ce que sa raison lui murmure à l'oreille. Nous allons visiter autre chose même si les oeillades de cette belle maison ne sont pas faciles à ignorer...

Posté par Armelle-L à 06:41 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,