<$CBTagMedias$>
vendredi 7 juin 2019

* Fête de la Fraise *

thumbnail_IMG_1531

Durant nos deux semaines de galère post déménagement et pré-emménagement, je n'ai songé qu'à ça. La Fête de la Fraise qui a lieu chaque année, fin mai ou début juin à la Cueillette du Plessis à Lumigny-Nesles-Ormeaux. Nous avons lâchement lâché nos cartons pour filer cueillir fraises et autres légumes dans ce pré que nous fréquentons avec assiduité depuis près de trente ans. Nous nous sommes félicités d'avoir choisi le matin plutôt que l'après-midi car à 11 heures, au tableau de bord de la voiture, il faisait déjà 29°.

thumbnail_IMG_1528

thumbnail_IMG_1533

thumbnail_IMG_1524

thumbnail_IMG_1534

thumbnail_IMG_1538

Le bonheur est dans ce pré où nous avons nos habitudes. C'est ainsi que nous avons délaissé les carrés de fraises plus près du bâtiment d'acceuil pour filer à l'autre bout de la cueillette là, où il y a moins de monde et, où elles sont plus belles et plus goûteuses. L'an dernier, paresseuse, je les avais cueillies sur gouttière. J'avais été déçue. Cette fois-ci, j'ai opté de soigner le mal par le mal, à savoir les courbatures de mon déménagement, en me mettant à genoux devant ces belles. Nous sommes rentrés avec de la rhubarbe, des carottes, des oignons frais, salades et herbes aromatiques. J'offre oeillets de poète ou lupins à Nelly pour son bouquet du vendredi #337#,  histoire de renouer avec de jolies habitudes. Bon weekend.


lundi 13 août 2018

UNE SEMAINE ROCAMBOLESQUE - PUZZLE #14#

semaine rocambolesque

La semaine dernière a été éprouvante et, surtout si on la toise avec un peu d'humour, rocambolesque. Elle a débuté par ce gros disque solaire, brûlant comme la lave dès son lever à 6 heures 30 du matin. Fenêtres et volets fermés n'ont servi à rien. J'ai vécu 48 heures avec 32° dans mon appartement. Alors, vous imaginez bien que mardi soir, une séance cinéma dans une salle bien climatisée s'est imposée. Dans la torpeur, recevoir cette jolie carte d'une amie blogueuse avec laquelle je corresponds depuis plusieurs années. L'amitié virtuelle est aussi sacrée que celle dans la vraie vie, je trouve.

Une jolie robe à la vitrine de chez Naf-Naf pour rêver et me pincer car mon assureur auquel je suis fidèle sans le moindre accro depuis 1992 m'apprend qu'il ne pourra plus m'assurer car les conditions ont changé. Ils ne couvrent plus les "jeunes conducteurs". Je viens de fêter le 5 août, mon 38ème anniversaire de permis mais je n'ai pas eu de voiture perso depuis plus de trois ans. Comme au Monopoly, retour à la case départ. Sur mes états passés, il m'assure un mois, un mois seulement, à 150€ réglés cash par CB en me priant d'aller me faire voir chez DA... Tout en sachant que la première année, le moindre clash me fera dégringoler dans la catégorie "grands malusés" et qu'on me taxera d'une prime à 3000€ l'année !

Depuis un mois que nous avions passé commande de ce véhicule en prévision du jour où Jules va rendre à son employeur son véhicule de fonction pour une retraite bien méritée, nous avions hâte de la récupérer. Nous avions rendez-vous chez le concessionnaire, samedi en fin de matinée et j'avais demandé à ma banque d'effectuer un virement à son ordre. "C'est le mois d'août, ils n'ont pas le personnel, ils ont oublié..." Qu'à cela ne tienne, je ferai avec un chèque de banque moyennant 25€50 de frais. Qu'on en finisse et point barre. Sauf que vendredi, quand j'ai téléphoné pour confirmer ma venue à l'agence le samedi dès l'ouverture, je me suis vue envoyer chier. Moyennant un mail interne rappelant point par point, toutes les conversations téléphoniques entretenues avec eux depuis le 2 août, j'ai obtenu bon gré, mal gré, mon chèque à l'heure prévue. Tout a changé et pas en bien dans cette agence de Crécy la Chapelle. Je n'ai jamais vu une directrice d'agence aussi vulgaire. Crécy aussi a changé. J'ai compris qu'il me fallait définitivement tourner la page sur ce pan de mon passé et avancer...

Avancer et aller au marché Notre Dame à Versailles, dimanche matin, pour respirer. Versailles, en centre ville, si tranquille, si sereine, si apaisée loin des foules du château... provinciale. Nous aurions du manger au restaurant pour fêter le 38ème anniversaire du jour où nous sommes sortis ensemble, Jules et moi. Nous avons préféré nous faire un festin d'un poulet rôti de chez Marguerite avec des petites pommes de terre nouvelles sautées. En dessert, j'ai craqué chez Bigot pour ce baba au rhum délicat et corsé ! C'est les vacances et il me faut occuper Jules avant notre départ. Ca me fait flipper pour le moment venu de son départ à la retraite... C'est pourquoi je vous donne rendez-vous, samedi, pour un nouveau billet.

mercredi 8 août 2018

MISSION IMPOSSIBLE - FALLOUT

mission impossible fallout

Hier soir, pour fuir notre appartement devenu fournaise, nous nous sommes offerts une séance de cinéma rafraîchissante. Un peu plus de deux heures de clim en compagnie du toujours très beau gosse Tom Cruise et une recette qui opère toujours. De l'action, de belles filles, des gentils et des méchants mais surtout, pour cet opus, de la poussière d'une belle étoile, la ville lumière, Paris, elle-même en personne ! Pas étonnant que le film cartonne au box-office américain. Je crois que de toutes ces missions impossibles, celle-ci est la plus réussie, de mon point de vue.

Tom Cruise est un quinqua presque crédible dans le rôle d'Ethan Hunt. Il a des tripes et des sentiments. Mais surtout, comme nombre de films réalisés dans notre belle capitale, le charme de la french touch agit et agit bien. Oui, alors que Paris m'agace de plus en plus, je la trouve belle au cinéma. Les prises de vue sont superbes et nous sommes baladés de la nef du Grand Palais au Bataclan mais aussi, à l'Hôtel de Soubise. Mais pas que car, il y a aussi ces rues de Paris, non moins belles mais moins connues des touristes, un Paris plus "parisien". J'ai adoré le virage au frein à main de la rue François Miron. Je vais faire gaffe la prochaine fois que je traverserai cette rue qu'un chauffard ne me renverse pas...

Non, sans rire, ce film et la clim m'ont fait un bien fou car j'avais, hier soir, le moral en dessous du niveau de la Seine. La caisse complémentaire de Monsieur a perdu son dossier alors que nous avons un accusé de réception du dossier expédié en courrier recommandé. Il doit tout re-photocopier. Ceci au point que côté déménagement, j'ai dit stop. Je resterai dans ma banlieue tant que tout ne sera pas carré et puis pour l'automne la saison culturelle s'annonce bonne, là et à Versailles, aussi. Réservations en vue. De quoi nous occuper agréablement jusqu'au printemps. A la base, c'était notre idée. Déménager au printemps car je redoute toujours arriver à la Toussaint dans une maison dont je ne sais pas comment réagira le chauffauge quand la bise sifflera. En tout cas, ce matin, les températures sont tombées et l'atmosphère redevenue respirable. Je vais pouvoir bosser, un peu !

mardi 7 août 2018

UN PEU de TOUT, BEAUCOUP de RIEN #9#

DSC03509

Retour sur deux journées merveilleuses passées en Eure et Loir, à garder Petit Filou puisque ses parents étaient de mariage. A la campagne, on respire mieux et nous avons pu nous réparer un peu de l'usure de la canicule. Promenade du matin avec bébé en poussette pour aller à la boulangerie du village. Regarder au passage jardins bien fleuris et jolies maisons.

1pdt9

Weekend entamé comme un départ en vacances avec une halte matinale sur le place de l'église Saint Jacques le Majeur de Houdan pour une pause café dans la fraîcheur relative comparée aux températures de notre appartement. Tomates cerise du jardin de ma fille, mêmes plants que les miens qui n'ont pas résisté à l'incendie urbain de cette fichue canicule. La nature comme les humains préfère, en été, la campagne.

IMG_0092[5369]

Dimanche soir, pour éviter les nombreux chantiers du mois d'août sur la voirie, nous avons emprunté pour rentrer les chemins de traverse tels ces bords de Seine à Croissy. La banlieue est assoupie, paisible, silencieuse. On se croirait, loin, en province. Parisiens et banlieusards sont en vacances. En profiter, vite, avant le grand rush de septembre. Je suis rentrée apaisée et heureuse de ce weekend complètement à l'ouest.

Posté par Armelle-L à 06:36 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

lundi 30 juillet 2018

LA ROBE en WAX (mémérisante...)

DSC03361

Voici l'archétype de la robe qu'il ne faut pas faire quand on perdu du poids. Beaucoup de poids puisque j'ai grillé dix kilos en deux ans. Ce n'est pas rien dix kilos et cet amincissement se veut durable contrairement à ces formules "gratuites" vantées dans les pubs à la télé. C'est un effort lent mais constant. Alors, évidemment, on tend à se voir plus rond qu'on est et on coupe large, trop large de peur d'être boudiné...

DSC03360

DSC03350

Jurk KM 1405

Quand j'ai craqué chez Tissus-Price pour cette viscose imprimée façon wax au coloris tonique et vitaminé, j'avais, en tête, une robe porte-feuille. Hélas, je voulais faire vite pour la glisser dans la valise pour Nice et je me suis rabattue sur ce modèle déjà éprouvé. Peine perdue, je viens juste de la terminer, en pleine canicule, dans la brise tiède d'un ventilateur acheté d'urgence. Je suis déçue. Finalement, j'ai laissé tomber la ligne de taille alors que ma silhouette presque retrouvée me la permettait. A tenter sur une troisième version.

DSC03345

DSC03356

Shooting fait, une fois de plus, à la fraîche, en bord de Seine à la Frette un peu plus loin sur le chemin de halage que la dernière fois. Iroise pour le clin d'oeil à mes lectrices bretonnes que je ne tarderai pas à rejoindre dans leur pays plus tempéré que la banlieue parisienne ! Je vous souhaite une bonne semaine et celles qui me suivent sur Instagram savent que je planche sur une jupe crayon en jean !


samedi 28 juillet 2018

CANICULE, PLEINE et ECLIPSE de LUNE, etc...

pleine lune

La semaine qui s'achève a été éprouvante. La canicule s'est abattue sur l'Hexagone et n'a pas épargné Paris. Pas moins, hier aux aurores, de 32° dans mon appartement exposé plein est. J'ai même du acheter un ventilo. Semaine lente sur tous les fronts. Si proche du but, je piétine. J'ai vu me passer sous le nez une maison à louer dans un bourg breton que j'affectionne particulièrement faute d'avoir pu me déplacer. Ocassion rare qui ne se présentera pas de sitôt. Et puis cette autre, en Brie, cette fois-ci, dont l'annonceur ne répond pas au téléphone. Bref, j'ai détesté cette semaine et j'ai vivement apprécié de voir, le ciel, hier en fin d'après-midi, devenir noir avec le vent qui s'est levé annonciateur de la pluie qui a chassé la chaleur. J'ai mieux dormi. N'empêche, je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée pour cette blogueuse croisée sur la toile avec laquelle, j'ai eu, par le passé, quelques échanges et qui nous a quittés, cette semaine. Je pense à son époux, sa fille unique et ses quatre petits enfants qu'elle adorait. Alors, profiter, profitez, profitons des instants douceur de la vie et de ceux qui nous sont chers... Bon weekend, malgré tout.

Posté par Armelle-L à 08:16 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 27 juillet 2018

EZE et SON JARDIN EXOTIQUE

DSC02917

Eze est un village dit remarquable des Alpes Maritimes, haut perché au-dessus de la mer. Cette ancienne cité médiévale culmine à 429 mètres au-dessus de la Méditerranée. Pour découvrir ce panorama exceptionnel sur la Riviera, il faut gravir ses ruelles pentues mais, cepednant ombragées puis, s'attaquer à sa promenade botanique, à découvert des ardeurs dieu Râ, au milieu d'une incroyable collection de cactées et de succulentes. Pour les amateurs du genre, c'est interessant et curieux.

DSC02922

DSC02920

Lorsque je l'ai vue, je l'ai tout de suite reconnue. Le doute n'était pas permis et l'ascension vers le sommet de ce jardin exotique, aride à souhait et chauffé à blanc, ce samedi midi, allait être pour moi, moins rude. Ma première rencontre avec ces Déesses de Terre, sculptures féminines de Jean-Pierre Richard remonte à quelques années, dans la douce lumière de l'Orangerie du Jardin du Luxembourg. Alors, pour ne pas flancher dans la fournaise, j'ai fermé mes yeux brûlés de cette lumière méditerranéenne et je me suis imaginée à l'ombre des marronniers de ce parc parisien.

DSC02918

DSC02915

DSC02911

DSC02925

J'ai souffert, ce matin là. Je ne supporte plus aussi bien la chaleur que par le passé. Je me suis dit qu'il serait certainement agréable de visiter ce jardin au printemps ou à la toute fin de l'été. C'est là que notre hôtesse, un beau jour, s'est pris de passion pour les cactées. C'est vrai que son jardin est magnifique. Du coup, en rentrant, j'ai reconsidéré mes trois petits pots et j'ai promis de suivre ses conseils pour les rempoter et les arroser plus copieusement qu'on n'oserait. En attendant, voici de belles plantes à offrir à Nelly pous son bouquet du vendredi [293]. Bon weekend.

mercredi 28 juin 2017

SALADE FRAÎCHEUR et MINCEUR

DSC00034

Après la canicule, après l'orage, quel bonheur, sous un ciel bâché de pouvoir manger en terrasse par des températures supportables. Salade fraîcheur et minceur déniché sur Cuisine Actuelle avec du concombre, de la salade verte et un oeuf dur émietté. Le tout assaisonné d'une sauce bulgare citronnée et parsemé de ciboulette de ma terrasse. J'ai vraiment apprécié.

Posté par Armelle-L à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 25 juin 2017

SALADE FRAÎCHE aux LENTILLES

DSC00029

Ce n’est pas parce que le mercure s’emballe qu’il faut négliger son alimentation. C’est encore sur le site Cuisine Actuelle que j’ai trouvé l’idée de cette recette tonique et fraîche à la fois. J’ai fait cuire des lentilles blondes très tôt le matin avec un oignon, une gousse d’ail en chemise et un bouquet garni. La cuisson arrêtée à l’eau froide, j’ai laissé le saladier au réfrigérateur jusqu’à une heure avant le diner. J’ai préparé une vinaigrette avec du sel en petite quantité, du poivre, 1 cuillère à soupe de moutarde fine, 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc, une autre de vinaigre balsamique et j’ai monté en sauce onctueuse avec de l’huile de tournesol. J’ai enrobé mes lentilles avec cette vinaigrette avant d’ajouter du jambon coupé en lanières, des tomates cerises de plusieurs couleurs et des herbes ciselées cueillies sur ma terrasse. Et alors qu’il faisait encore 30° dans la salle à manger, nous nous sommes régalés !

Posté par Armelle-L à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 21 juin 2017

IL EST 5 HEURES, L'ETE S'EVEILLE

DSC00813

Il est 5 heures 22, précisément et je suis déjà sur ma terrasse histoire de prendre un peu le frais. Le frais, tout est relatif car il fait déjà 20° et je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit tant il a fait chaud. C'est l'été, aujourd'hui, et il s'éveille chaud bouillant. Mes roses et mon hortensia ont l'air de bien résister. Pourvu que ça dure. Bel été à tous avec du soleil et des températures plus modérées si possible...

Posté par Armelle-L à 06:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,