<$CBTagMedias$>
lundi 6 juillet 2020

Un peu de tout, beaucoup de rien #43#

L'été à revers comme cette photo des pavillons d'entrée de l'ancien château du parc des Capucins. Lumière d'été sur la pierre entre le vert d'une canopée touffue. Ambiance estivale sur les terrasses des quais au bord du Morin. Dernier jour d'école. Pourtant, l'automne est déjà en embuscade. Les mûres dans les talus sont à maturité et les noisettes tombent, toutes gâtées de leur branche. Il flotte sur ce mois de juillet quelque chose de triste et de gai ou, l'inverse. Coup de coeur encore pour les fleurs de ma voisine qui,... [Lire la suite]

mercredi 1 juillet 2020

Juillet couleur lavande

Un peu floue cette photo sans le talent d'Hamilton mais elle me plait pour illustrer ce premier jour du mois de juillet. Juillet couleur lavande avec un bourdon qui butine allègrement. Il parait que le miel sera bon cette année. Le confinement et le bel ensoleillement du printemps ont boosté les abeilles. Au menu de ce mois de juillet, un séjour à Lyon pour garder nos deux bouchons puisque Maman et Papa ont repris le boulot. Pour la quinzaine avant de partir le blog va se mettre en mode vacances et va espacer ses publications. Rien... [Lire la suite]
Posté par Armelle-L à 07:40 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 25 juin 2020

Un peu de tout, beaucoup de rien #42#

La semaine dernière, nous sommes partis sur un coup de tête tuer deux jours en Normandie et visiter des maisons. Sur le chemin du retour, au Mêle sur Sarthe, nous avons pris notre premier café post-confinement en terrasse. J'en ai profité pour acheter des rillettes médaillées d'or. C'est joli la Normandie mais au moins cette virée m'a-t-elle convaincue de persévérer dans mes recherches à l'est de Paris. Même si les paysages supportent bien le gris et la pluie, il me manquait quelque chose. La lumière de la Brie. J'étais donc... [Lire la suite]
Posté par Armelle-L à 07:11 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 20 juin 2020

Salon du livre chez la Princesse de Clèves

Samedi dernier. Habituellement ce petit salon du livre de Coulommiers se tient dans l'écrin vert du Parc des Capucins, au pied des ruines du château, lequel a inspiré Madame Lafayette pour sa Princesse de Clèves. Le lieu est donc tout trouvé pour donner du sens à cette manifestation. Cette année, crise du Coronavirus oblige, pour sa 10ème édition, on a réduit la voilure et c'est sur l'esplanade de la bibliothèque et en vase clos avec un effectif restreint que s'est déroulé ce mini salon. Cette fois-ci nous n'avons pas croisé... [Lire la suite]
Posté par Armelle-L à 07:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 12 juin 2020

Camping Paradis

Si, si, c'est bien moi fière comme un paon dans mon bateau Fina. Bateau gagné à force de points et pleins de carburant par mon père que je soupçonne d'avoir graissé la main du pompiste pour arriver à ses fins. Camping paradis où nous passions tous les ans nos vacances au bout du monde, les pieds dans l'eau, dans le Finistère. Camping où  j'aurais du partir, ce matin, passer deux semaines de vacances bien méritées. Hélas, le Covid-19 en a décidé autrement. Mon séjour a été annulé, de plein droit, bien en amont de la date du... [Lire la suite]
Posté par Armelle-L à 07:38 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 7 juin 2020

Une fête des mères pas comme les autres

Une fête des mères pas comme les autres, cette année. Une fête des mères sur fond de distanciation sociale et pas de bisous pour nos aînées. Une fête des mère pour moi fêtée avec une journée d'avance à la faveur d'un déplacement à Versailles autant pour voir ma maman que pour une course en mercerie. Figurez-vous que c'est la croix et la bannière pour trouver une simple paire de ciseaux. Une fête des mères avec ce bouquet de pivoines faute d'avoir trouvé mieux chez le fleuriste pourtant côté à proximité de chez moi. Des fleurs, un... [Lire la suite]
Posté par Armelle-L à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 21 mai 2020

Quid novi ?

Variation sur le même thème car aujourd'hui cela fait deux ans que je tiens une rubrique bric à brac. J'ai besoin de me renouveller au moins sur la sémantique. Besoin de renouveau car cette vacherie de virus a considérablement changé notre façon de vivre. Même pour entrer cueillir des fraises dans cette cueillette, il faut en passer par le gel désinfectant et seules deux personnes par foyer sont tolérées dans le champ. Hélas, je pense sincèrement que nous ne sommes pas au début d'en voir la fin. Quoi de neuf, alors ?   Nous... [Lire la suite]
vendredi 1 mai 2020

Au petit bonheur, la chance

Le mois de mai même, si j'en suis native n'est pas celui que je préfère. Je n'aime pas non plus le muguet. Cette année, je vais faire exception puisque pivoines et lilas sont déjà fânés. Voici donc un muguet qui ne date pas ce l'année dernière. Il a été photographie dans le hall de la gare Montparnasse au temps ou je bossais encore. C'est a dire, il y a longtemps. En ce mois de mai, avancer au petit bonheur, la chance, en attendant la confirmation et les modalités ajustées du déconfinement. Celui-ci étant encore conditionné à... [Lire la suite]
samedi 18 avril 2020

Candice Renoir est de retour

Comme une fleur, Candice Renoir revient toujours au printemps. Pour la 8ème fois mais cette année avec quelque chose de très particulier puisque celle qui incarne ce flic très fleur bleue, Cécile Bois a témoigné récemment de son vécu du coronavirus. Ceci avec une très grande humilité. Bref, la voici de retour pour mettre un peu de candeur sur nos vendredis soirs. On se contente de peu en ce moment. Même si la blonde policière est au paroxysme du pathétique sur ce premier épisode dans ses amours avec Antoine. Ceci d'autant que les... [Lire la suite]
lundi 13 avril 2020

Déjeuner en paix !

Je me suis levée, hier, d'une humeur de dogue. Il faut dire que déjà, en temps ordinaire, je n'aime pas trop Pâques. Donc, passer Pâques confinée à la maison ne m'a pas dérangé plus que ça. Ce qui m'a agacé c'est l'hypocrisie des médecins et, dans leur cortège, les politiques. Appelons un chat, un chat. Nous ne sommes confinés que pour éviter le pire dans les hôpitaux car la seconde vague suivra inexorablement, sans pitié. Pleurnicher sur l'hécatombe dans les EPHAD, oui certes mais tout faire pour que les enfants retournent à... [Lire la suite]