<$CBTagMedias$>
lundi 10 juin 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #22#

thumbnail_IMG_1539

Je ne vais pas vous mentir. J'ai des moments d'abattement et de découragement. Le yin et le yang. Le matin, je suis en pleine forme. Le soir, le doute m'assomme. Lundi matin, en ouvrant les volets de ma chambre, je constate que la grisaille fait son come-back. La parenthèse estivale du weekend est déjà terminée. Je fuis la pièce qui sera seconde chambre où nous avons tout entassé. Faute de placard, je peine à ranger et je refuse de faire trop de frais. Ne pas oublier comme le chantait, autrefois, Jean-Louis Aubert, je suis "locataire".

1pdt21

Jean qui rit, Jean qui pleure, sous le soleil ou sous la pluie, je ne me lasse pas de regarder ce rosier rose sous ma fenêtre de cuisine. Vais-je succomber à la tentation du millefeuille à la fraise de chez Mouilleron. Je résiste car ma pause nomade m'a fait perdre, allègrement, trois kilos et je ne veux pas les reprendre. Sinon, découvrir dans le guide touristique du Pays de Coulommiers que le petit village de Guérard situé non loin d'un bourg où j'ai vécu, autrefois, est devenu viticole. Insolite. Ceci et plein d'autres choses à voir et visiter cet été puisque nous avons renoncé à nos vacances.

DSC03962

Lundi soir, nous nous sommes couchés plus tard que les jours précédents. Jules a réussi à brancher la télé à l'aide d'un boitier TNT sur l'antenne, à l'ancienne. Ca meuble nos soirées si j'ose m'exprimer ainsi devant un tel chantier de cartons, tous à moitié ouverts mais aucun vraiment vidés. Quelle belle surprise que voir depuis la fenêtre du salon, le clocher proche éclairé comme un phare dans mon obscurité. Bref, vous l'aurez compris, l'euphorie retombée, j'ai des hauts et des bas. Je suis certainement fatiguée. Ca va passer si soleil et chaleur reviennent. Ce n'est pas gagné... Bonne semaine à tous.

Posté par Armelle-L à 07:20 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


lundi 3 juin 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #21#

thumbnail_IMG_1509

Au fil de l'eau ou comment oublier le meilleur du pire d'un mois de mai très éprouvant. Déjà que je n'aimais pas particulièrement ce cinquième mois de l'année, je vais le redouter à présent. Au fil de l'eau, d'une vie à une autre, ancienne vie déjà remisée aux oubliettes. Même la terrasse ne me manque pas. Pourtant, dans l'urgence, nous avons opté pour un appartement sans balcon. Le Parc des Capucins - ci-dessus - sera notre jardin pour quelques temps car nous sommes fermement résolus à, rapidement, acheter une maison.

1pdt20

Nous avons eu un coup de coeur pour cet appartement ancien, parquet, moulures, cheminées en centre ville, baigné de lumière du matin au couchant. Nous avons poussé un sacré ouf de soulagement au moment où, clés en main, nous avons pris possession des lieux. Du coup, nous nous sommes accordés une pause café bien méritée chez Mouilleron. Si j'ai déjà oublié ma banlieue, je garde un oeil rivé sur Versailles et j'ai juré d'assister avant la fin du mois de  juin à au moins une des représentations du Mois Molière. Des pivoines rouges sur le marché Notre Dame, le jour de la fête des mères.

IMG_1515

Au fil de l'eau et du Morin, ce samedi estival à regarder cette jeunesse s'ébattre sur leurs petites embarcations et bravant le courant. Petit Poucet venu nous prêter main forte pour notre emménagement a adoré le nouveau lieu de vie de Mamie et Papy. Sa maman revenue aux sources de son enfance s'est imaginée convaincre son compagnon de transformer son pacs en justes noces quand elle est passée devant le fameux Moulin de Mistou à Mauperthuis. Depuis, je rêve d'un beau mariage... Bref, vous l'aurez compris, au fil de l'eau, j'ai déjà gommé de ma mémoire mon ancien lieu de vie. Bonne semaine à vous.

mardi 21 mai 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #20#

IMG_1372

Un an, aujourd'hui, que j'ai lancé cette rubrique qui, semble-t-il, ne vous déplait pas. Je confesse avoir supprimé deux numéros pour ne garder aucun souvenir de ce début de mois de mai calamiteux. C'est là, en bord de Seine à la Frette que j'ai pris la décision de lever l'ancre pour quitter mon ancien appartement. Je ne le supportais plus et je me demande, à posteriori, comment j'ai fait pour tenir bon quatre ans dans cette banlieue fauve. La terrasse y était certainement pour beaucoup mais à force de vivre recluse et sédentaire dans mon quatrième étage, j'ai pris pas mal de poids...

1pdt19

Poids en partie pulvérisé à déménagemer meubles et cartons. A gravir les six étages sans ascenseur chez mon fils, également. Aucun scrupule donc, à se faire plaisir avec un döner chez Zelal, avenue de Clichy. Régressif et délicieux. Des glaces, aussi, l'une à la griotte à Coulommiers chez Mouilleron et l'autre au calisson chez San Luis à Versailles. Je ne sais pas pourquoi, dimanche matin, j'ai goûté plus que d'habitude mon petit déj' au lit avec vue sur les toits de Paris. Le soulagement, certainement, d'avoir pris la bonne décision sauf en matière de stationnement parisien. Merci madame Hidalgo pour ces quelques 27€ quotidien. Du coup, dans les jours à venir, nous bougerons pour échapper à ce racket.

IMG_1383

Coulommiers et son élégant théâtre municipal au bord du Grand Morin. Où, je réalise que le Grand Morin a toujours été proche des endroits où  j'ai vécu tranquille et heureuse. J'attends donc avec impatience la semaine prochaine car nous serons à nouveau voisins. Le mois de juin devrait être plus serein.

dimanche 19 mai 2019

Intermède parisien

IMG_1389

Je ne sais pas si c'est l'âge qui me joue des tours mais jamais déménagement ne m'aura été aussi pesant et laborieux. De notre nouveau logement, nous n'aurons les clés que fin mai. Notre ancienne propriétaire s'impatientait aussi, avons-nous sauté le pas en fourrant meubles et effets dans un box. En attendant, nous squattons l'appart de notre fils aux Batignolles. Intermède parisien avec en toile de fond une vie de bohême, six étages sans ascenseur à gravir plusieurs fois par jour et des döners chez le turc de l'avenue de Clichy en guise de réconfort. Un carré de vignes et des roses le long des voies du RER, Porte de Clichy pour rêver des jours meilleurs et vous souhaiter un bon dimanche malgré la pluie.

Posté par Armelle-L à 07:54 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 6 mai 2019

La der des ders...

DSC03955

La der des ders de cette vue sur Paris et la Tour Eiffel depuis ma terrasse. Dans quelques jours, ce blog sera en pause le temps de mon déménagement. En attendant, cette vue ultime avec la Dame de Fer entourée de deux arcs en ciel dans un ciel couleur anthracite. On a du mal à s'imaginer au mois de mai et ce n'est guère encourageant pour la suite... C'est étrange comme cette maison me donne l'impression que je ne m'y ferai pas. On verra bien. Après tout, je ne suis que locataire. Bonne semaine à tous.

Posté par Armelle-L à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 20 avril 2019

Candice Renoir - Saison 7

candice renoir 7

Si France 2 se félicite de l'excellent démarrage de la saison 7 de sa série télévisée Candice Renoir, personnellement, je reste mitigée. Trop, trop, trop. Je trouve que la blonde Candice ricane trop, bêtement et mal à propos. Chaque année, au clap de fin de la saison, bien entendu sur un incident fâcheux qui nous questionnera tout au long de l'année, je me demande où je serai installée devant mon téléviseur pour le retour de la blonde héroïne tout de rose vêtue. Si j'ai baillé d'ennui sur le second épisode, vendredi soir, je sais que je vais certainement zapper les 9 et 10 pour cause de migration dans mon nouveau logement. Quoique les geeks que je remplace dans cette maison avaient des écrans de télé et d'ordinateur partout. Avec un peu de chance, même sans box, je vais pouvoir me raccorder à l'antenne sur le toit. Affaire à suivre en espérant quand même une saison 8, Cécile Bois laissant planer le doute sur ses intentions de poursuivre ou pas sa collaboration avec France 2. On verra bien en 2020.

vendredi 1 mars 2019

En mars, changer tout !

mars 19

Oui, en mars, changer tout. A commencer par ne pas signer le bail de la maison dont nous aurions du avoir les clés, aujourd'hui. A vrai dire, cette maison, je ne la sentais pas. Depuis huit jours, je me posais mille questions. Je ne suis pas hyper connectée mais je n'aime pas l'idée de revenir à l'age de pierre avec une connexion internet archaïque, ni non plus d'être contrainte d'avoir un ampli pour recevoir des communications sur mon portable alors qu'au bout de la rue, dans le département voisin, la fibre s'installe. Non mais allo quoi comme dirait Nabilla. Et puis, honnêtement, Verneuil sur Avre et sa N12 à traverser, entre deux colonnes de poids lourds pour aller chercher ma baguette de pain, bof. La maison était assurée, tri et cartons commencés quand, hier, j'ai reçu un coup de fil pour décaler le rendez-vous au début de semaine prochaine. J'ai vite percuté que le destin me faisait signe de saisir l'occasion au bond et de me la jouer courroucée pour ne pas donner suite. Toute la matinée, j'avais trainé une sourde angoisse. Elle s'est d'un coup dissipée même si nous repartons à zéro, le pied au plancher, parce que la fin de notre congé, c'est dans un mois. Beau mois de mars à tous. Le mien s'annonce, du coup, chargé.

Posté par Armelle-L à 07:22 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 9 juin 2017

IL ETAIT une FOIS...

Il était une fois, un hortensia. Un hortensia abandonné dans la cuisine d'un bien bel appartement haussmannien, non loin du Jardin du Luxembourg par un conseiller du Président Sarkozy, pressé de laisser sa place à  un autre du gouvernement Hollande. C'était en août 2012. Le pauvre hortensia, d'un genre raffiné, encore dans son papier cristal, cadeau délaissé, attendait là assoiffé.

DSC00010

DSC00011

On m'a priée de le mettre à la benne. Oui, je l'ai descendu jusque ma voiture pour le sauver et le ramener chez moi où il a survécu, vaille que vaille, à tous mes déménagements. Il était chétif et n'a jamais fait que des feuilles. Il a même failli partir pour de bon à la poubelle lors de mon dernier changement d'adresse. Alors, imaginez ma suprise, de le voir fleurir de rose et se muer en une espèce plus commune et rustique, en ce début d'été ! Je suis émerveillée et je ne cesse de compter ses boutons prêts à éclore. Je suis subjuguée !

Posté par Armelle-L à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,