<$CBTagMedias$>
mercredi 27 novembre 2019

Le safari des courses de Noël

DSC05806

Je ne sais pas vous mais perso, je trouve compliqué de faire mes achats de Noël, cette année. Il faut dire que j'ai levé le curseur d'un cran sur le front du durable et de l'équitable. L'an dernier, un reportage dans des usines chinoises m'avait dégoutée au point de mettre un point d'orgue a bannir autant que je peux ces processus de fabrication de masse avec une main d'oeuvre bon marché. C'est ajouter de la difficulté à la difficulté. Ceci d'autant que mes finances sont rincées par deux déménagements dans l'année. Tant pis, j'irai au bout de cette démarche autant éthique que qualitative. Refuser, aussi, la facilité d'avoir recours aux services des géants du numérique. Là, je suis aidée par une boite aux lettres qui prend l'eau, de surcroît située en batterie à au moins cent mètres de la maison. Je râle quand il pleut et c'est quotidien depuis mon emménagement. Bref. Pour les deux petits, j'ai trouvé sans chercher. Pour les adultes, curieusement, c'est plus compliqué. Je reprends, aujourd'hui, mon safari des achats de Noël et pour l'illustrer ces belles girafes en peluche du rayon jouets au Printemps Haussmann. Et vous, quel Père Noël êtes vous ?


lundi 9 juin 2014

Champêtres Etangs Gobert

IMG_3733

Samedi, en descendant du bus, j'ai coupé par le site des Etangs Gobert en pleine mutation tout comme le quartier de la Gare des Chantiers. A terme, à l'horizon 2020, c'est un nouveau lieu de vie tourné vers l'écologie et le développement durable qui verra le jour. Les Etangs Gobert, au-dessus de l'avenue de Sceaux, alimentaient autrefois, le château en eau. Passer derrière cette ancienne caserne où Maman travaillait au service d'une administration. J'ai même reconnu la fenêtre de son ancien bureau.

IMG_3729

IMG_3732

IMG_3731

Une passerelle longe les anciens entrepôts ferroviaires qui, bientôt, seront abattus pour laisser place à des résidences, des commerces et des sièges de société toutes tournées vers le bio. Les étangs par eux-mêmes sont devenus théâtre à ciel ouvert. On y donne des spectacles de rue dans le cadre du Mois Molière. En attendant, en cette fin de printemps, les étangs sont frivoles et champêtres. J'aime quand l'urbanisme fait la part belle à l'écologie.