<$CBTagMedias$>
vendredi 6 septembre 2019

Balade sylvestre en forêt de Malvoisine

IMG_2431

Il faisait beau ce mardi. Nous n'allions pas restés enfermés alors que Jules doit marcher pour sa santé. Pas envie d'aller encore et encore déambuler dans les allées ou l'ile du Parc des Capucins. J'ai suggéré à quelques petits kilomètres de la maison, la forêt de Malvoisine, là où mes enfants ont appris, à l'école primaire, l'orientation en forêt. Depuis le site a bien changé à commencé par cette tempête de 1999 qui a considérablement modifié le terrain et les essences replantées.

IMG_2433

IMG_2435

IMG_2436

IMG_2437

IMG_2441

IMG_2443

IMG_2447

Six kilomètres de sentier balisé jusque ce village de Mortcerf où nous vivions, autrefois. Ce que je déplore, justement, c'est ce sentier de caillasses qui a fait place à celui herbeux. Ca crisse de trop sous les pieds. Bien entendu, nous ne sommes pas allés au bout mais à moitié malgré tout. Nous étions partis la fleur au fusil sans sac à dos, eau et encas. Des amateurs, quoi. J'ai quand même pu apprécier une faune et une flore au mieux préservée mais je n'ai pas eu envie d'y retourner une prochaine fois à cause de cette présence de badauds accompagnés de chiens de combat en liberté venant de leur babines peu rassurantes vous renifler. J'ai songé que cela pouvait être dangereux avec des enfants en bas âge. Etrange société, reflet de cette populace qui me pousse à quitter dare-dare Coulommiers.


vendredi 28 juin 2019

Se croire en vacances

IMG_1711

A l'heure où certains commencent à prendre conscience de l'impact de leurs voyages au bout du monde sur notre environnement et alors que nombre (re)découvrent le tourisme au coeur de leur région, samedi soir, je me suis crue en vacances. Je ne suis pourtant pas partie loin. Il m'a suffit de descendre ma rue pour emprunter ce sentier, espace nature protégé encerclé par le Grand Morin. La boucle est longue de 3km300 à ce qu'on nous dit à l'entrée du Parc des Capucins. Arrivés à Pontmoulin, le Morin montre sa vraie nature, celle d'un torrent de plaine. Il chante et carcole.

IMG_1708

pontmoulin

IMG_1700

J'ai regretté n'avoir pas pris l'appareil photo car la flore est riche et il n'est pas toujours évident de bien capter couleurs et lumières avec un simple téléphone. Nous avons marché d'un bon pas et nous nous sommes imaginés sans peine sur un sentier de randonnée en moyenne montagne. L'illusion est bluffante. Nous ne sommes pourtant qu'à soixante kilomètres de Paris. Dès début juillet, ces barques et ces pédalos sur leur embarcadère seront disponibles tous les jours pour refaire le trajet sur l'eau. Nous comptons bien en profiter et, au retour, nous irons manger une glace en ville puisque le dépliant des activités estivales de la ville indique qu'il y a quatre glaciers dont le salon de thé de chez Mouilleron. Parfois, il n'est pas nécessaire de partir loin pour se dépayer. Bon weekend.

dimanche 28 avril 2019

Balade champenoise - La Montagne de Reims

DSC04823

Cette virée, à quelques jours de déménager, n'était pas prévue au programme. Pour tout vous expliquer, j'ai trainé Jules en Champagne pour le Marché du Tissu de Reims. Nous avons pris le chemin des écoliers pour traverser le sublime Parc Naturel Régional de la Montagne de Reims. Le soleil non plus n'était pas à l'agenda et pourtant, il a brillé et allumé d'une sublime lumière ce paysage ondulé et ondulant de vignes, de forêts, de patîs et de rivières où la flore est à la noce.

DSC04817

DSC04821

DSC04822

DSC04829

DSC04825

DSC04826

DSC04827

DSC04831

La Marne partie de Langre pour rejoindre la Seine joue à cache-cache avec nos yeux et se fond, sinueuse, dans le paysage. Elle est vert émeraude sous ce ciel un peu chahuté de printemps. Si nous nous sommes arrêtés pour pique-niquer devant la chapelle sur la première photo, nous n'avons fait que parcourir en voiture ce parc naturel. Tout est prévu pour la randonnée pédestre ou en vélo. Je me souviens la première fois que je suis allée à Reims via cette route, un jour de décembre pour le marché de Noël, il neigeait et, pourtant, même hivernale, cette nature est très belle. A voir si vous passez par là.

vendredi 3 août 2018

ALLER PLUS HAUT

DSC03040

Aujourd'hui, je vous invite à aller plus haut, dans le Mercantour, tout au long du Var jusque sa source. Ca matin là, la chaleur était accablante dans l'arrière pays niçois et nos hôtes nous ont proposé une balade en montagne, histoire d'aller y quérir un peu de fraîcheur. J'étais un peu anxieuse car je souffre d'une forme de mal assez oppressant quand ma ligne d'horizon forme à la verticale un mur de pierre devant moi...

DSC03049

DSC03045

DSC03050

DSC03056

Notre hôtesse, randonneuse aguerrie et avertie en ces milieux, pour moi, hostiles m'a rassurée et expliqué comme faire pour apprécier ce paysage d'une beauté à couper le souffle, surtout quand la pierre devient rouge. Nous étions à deux voitures. Les enfants nous suivaient mais s'arrêtaient pour faire des photos. Les deux mamans étaient suppliantes auprès du chauffeur pour ralentir et attendre nos deux "chérubins"...  Je profite de cette flore typiquement montagnarde pour offrir ces modestes fleurs à Nelly pour son bouquet du vendredi [294]. Et voyez-vous contre toute attente, j'ai adoré cette journée !

valberg

C'est ainsi que nous sommes arrivés à la station de sports d'hiver de Valberg (Alpes Maritimes) située à 1673 mètres d'altitude. Il faisait doux et bon. Seulement 24°, température parfaite pour un déjeuner à la terrasse d'un chalet-restaurant. J'ai adoré mon lapin et ce sablé aux figues. Ma belle fille aurait bien fait un tour ou plusieurs de luge d'été. Sauf que... Ces messieurs piaffaient d'impatience. Il fallait être à 17 heures tapantes devant la télévision pour voir jouer ces satanés bleus ! La peste soit du football. En tout cas, j'ai renoué avec la montagne et j'ai derrière la tête des idées de séjours en altitude pour quand Jules sera enfin à la retraite !

lundi 31 juillet 2017

BALADE à ORGEMONT

1

Une vue à tomber. Telles ont été les paroles de Valérie Pécresse quand elle est venue inaugurer le site. La Butte d'Orgemont, ancienne carrière sur la commune d'Argenteuil dans le Val d'Oise a été réaménagée à des fins de promenade, de loisirs et sans un souci de démarche écologique. On domine Paris et la vue est effectivement à tomber.

2

3

4

Ayant lu beaucoup de bien sur l'endroit sur les réseaux sociaux, j'ai voulu aller m'y promener dimanche après midi. Ce sont pas moins de 400 cerisiers de Montmorency qui ont été plantés et je gage que la saison du cherry blossom va être fantastique. A voir au printemps prochain.

5

6

7

8

9

10

11

12

13

La Tour Eiffle, le Sacré Coeur, le Port de Gennevilliers mais aussi une grande partie du bassin parisien se dévoile à la vue entre les trouées vertes. C'est vraiment fabuleux. Faune et flore sont préservées au milieu d'espaces dédiés aux loisirs. Pour la balade, plus souvent. 

jeudi 8 juin 2017

LA PLAGE du VALAIS

DSC00769

Saint Brieuc, samedi dernier. Une fois que nous avons visité cette maison, nous sommes descendus vers la plage la plus proche. La plage du Valais dont j'ai appris sur internet qu'elle était au coeur d'une polémique entre défenseurs d'une certaine forme de patrimoine et défendeurs de Dame Nature. Pour preuve, je n'ai pas pris en photo les petites maisons à flanc de rocher.

DSC00772

DSC00773

DSC00770

DSC00776

DSC00777

Cette plage a vu l'essor populaire des congés payés de 1936. Elle est devenue la plage des familles briochines. Aujourd'hui, dans un souci de préservation du patrimoine naturel, on voudrait déloger ces quelques privilégiés qui ont de petites habitations avec vue sur la mer. Un peu comme ces paillottes dans d'autres régions. Je ne vais pas faire plaisir à certains mais au vue de ma promenade avec cette flore d'une beauté à couper le souffle, je suis partisane de dire que les trente glorieuses n'ont pas fait que bien à notre environnement naturel. Alors, oui, il serait bon de transformer cet espace en réserve naturelle...