<$CBTagMedias$>
samedi 23 mars 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #19#

1pdt19

Je ne suis plus très assidue avec cette rubrique. La faute à Instagram. Si vous me suivez, vous avez déjà vu ces photos. Fin d'hiver et début de printemps avec des magnolias en fleurs à côté de chez moi et puis Paris. Paris et le parc Martin Luther King sous une jolie lumière depuis le bus 66 au retour du quartier Saint Lazare où je suis allée chez le coiffeur. Salon qui fermera ce samedi à midi par ordre de la Préfecture au nom du principe de précaution. Alentours, les vitrines sont toutes en miettes. Les commerçants de guerre lasse, on rénoncé à faire passer les vitriers. Ils sont las, dégoûtés, écoeurés par cette fièvre du samedi soir. Ils ont le triste sentiment de ne pas être écoutés, ni même entendus. Sinon, rouler au trot dans les rues de Maisons Laffitte derrière des chevaux et des forsythias à Neuilly sur Seine où Jules est allé passer sa visite médicale désormais annuelle. Tout va bien tant qu'il fera attention. Plus que dix jours avant notre déménagement...


jeudi 28 février 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #18#

IMG_1004

Ainsi s'achève le mois de février avec une énième manifestation des gilets jaunes, lesquels seraient capables d'asphyxier et tuer nos grands magasins parisiens. Samedi midi, le boulevard Haussmann et les rues alentours sont interdites à la circulation. Le long des vitrines une colonne de véhicules policiers et militaires avec des agents casqués et armés jusqu'aux dents. Image de guerre et des commerces qui s'essoufflent avec un personnel qui s'ennuie et des vigiles nerveux sur le pas de porte prêts à baisser le rideau. C'est triste, vous ne trouvez pas alors qu'il fait beau et que les terrasses des cafés nous tendent les bras.

1pdt18

Plus légèrement, se réjouir de ce beau ciel bleu au-dessus de notre belle capitale. Capitale tristement en état de siège chaque samedi, dorénavant où les terrasses des bristrots sont vides, les bus à l'arrêt, les vélib's laissés pour compte et les touristes en fuite devant tant de débordements. On nous ferait oublier que les soldes d'hiver sont terminées et que les magasins sont fournis de jolis vêtements de printemps telles ces blouses imprimé foulard, tendance du moment. On aime ou on n'aime pas. Moi, j'adore.

IMG_1003

Cité des Fleurs, les arbustes sont déjà roses et chez mon fils, aux Batignolles, on a ouvert les fenêtes en grand pour siroter une limonade au pamplemousse rose la Mortuacienne accompagnée d'un délicieux pasteis de natta. Savourer ces instants car ses travaux se terminent et, bientôt, nos rendez-vous parisiens du samedi avec nos lyonnais n'auront plus cours. Espérons que ces fichus gilets jaunes en fassent autant !

lundi 10 décembre 2018

Voyage en terre inconnue

toucan

Nous devrions, si tout va bien, partir demain pour un voyage en terre inconnue ou deux jours à Granville. Pour contourner les barrages de gilets jaunes, j’ai décidé de prendre le train. Hier soir, en proie à la panique, je me suis dépêchée d’annuler mes billets tant qu’il était encore temps pour se les faire rembourser. Au fil du temps, je suis devenue frileuse à la seule pensée de quitter mon home sweat home. Finalement, Jules a décidé que nous prendrions la voiture. Je croise les doigts pour que nous trouvions, en route, du carburant car les pénuries vont bon train sur la région Grand Ouest. On verra bien. Je suis tétanisée et je me fais la promesse de corriger dès l’an prochain ce syndrome casanier pour de nombreux voyages en terre inconnue.

Posté par Armelle-L à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 3 décembre 2018

Salon Créations & Savoir Faire 2018

CS1

Si ma fille ne m'avait pas priée pour aller avec elle à ce salon Création & Savoir Faire, seule, je ne m'y serais pas rendue. Pour le coût du billet d'entrée, pour les tentations, pour éviter les manifestations de gilets jaunes prévues ce jour là pour Paris. Porte de Versailles, tôt le matin, dans la grisaille du mois de décembre, je viens d'arriver sans encombre si on excepte le nombre de stations de métro fermées le long de la ligne 12 pour des raisons de précaution.

CSF2

CSF3

CSF4

Finalement, j'ai passé une bonne matinée et nous avons fait de bien belles rencontres. Cindy de l'émission télévisée Cousu Main 3 et, au moment où nous allions sortir Bee Made qu'on ne présente plus dans la communauté des blogs couture. Bonheur de voir de visu, aussi, toutes ces créatrices nouvelles de patrons comme Mona Sew ou Anne Kerdilès. Je suis restée sage côté dépenses et j'ai pu repérer ma future machine à coudre, celle pour quand j'aurai une maison chez Janone. Sinon, galère pour rentrer aux Batignolles où Jules m'attendait. J'ai échappé de peu à un mouvement de foule à Saint Lazare. La suite, tout le monde connait. La soirée a été incendiaire sur Paris.

Posté par Armelle-L à 07:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 18 novembre 2018

Si Paris m'était conté

DSC04160

Si Paris m'était conté, il aurait le visage d'un samedi matin baigné d'une belle lumière d'automne. Un matin où les touristes seraient absents du paysage pour cause de manifestations de gilets jaunes. Hier, j'ai beaucoup hésité à venir sur Paris. J'avais des courses à faire en prévision des fêtes du côté du marché Saint Pierre. Je n'ai pas regretté. Le Sacré Coeur était radieux sous le ciel bleu.

DSC04161

DSC04163

DSC04166

DSC04167

DSC04168

DSC04169

Mes provisions de tissus faites dans d'excellentes conditions c'est à dire sans fièvre et sans foule, je suis repartie vers les Batignolles via les Abbesses si tranquilles où les terrasses des cafés ne semblaient réservées qu'aux seuls parisiens. Oui, si Paris m'était conté, il serait tous les jours, ainsi.