<$CBTagMedias$>
vendredi 20 juillet 2018

UN PEU de TOUT, BEAUCOUP de RIEN #7#

DSC02734

Retour du pêle-mêle avec des glaïeuls cueillis à la Cueillette de Lumigny, en plein champ, à offrir à Nelly pour son bouquet du vendredi. C'est un rituel. Chaque été, je fais des brassées de ces fleurs, rouges et blanches, cette fois-ci, à cet endroit depuis vingt ans. Je ne sais pas pourquoi ces fleurs me rappellent cette vieille ritournelle d'Alain Chamfort "et, c'est le temps qui passe..." Oui, le temps passe et le départ à la retraite de Jules arrive à grands pas. Je n'en reviens pas !

1PDT7B

Rayon douceurs, une glace rose et romarin dégustée chez Fenocchio, meilleur glacier niçois. Parfums subtils, frais, délicieux, peu sucrés, très adaptés à la chaleur accablante à laquelle, je suis peu habituée. J'ai goûté au Spritz pour la première fois, en apéro et j'ai vraiment adoré. Rayon frayeurs, un vol retour Nice-Paris mouvementé. En raison des violents orages d'une part et du malaise d'une passagère alors que nous étions sur le point décoller avec déjà une heure de retard. Retour à la case départ pour que pompiers et Samu puissent l'évacuer. Puis début de "mûtinerie" à bord de passagers excédés par le retard pris et crise de panique frôlant l'hystérie d'une jeune passagère, en vol, tant les turbulences étaient fortes. Madame le Commandant de bord avec flegme et fermeté a ramené tout le monde à bon port !

DSC02999

Terminer par le feu d'artifice du 14 juillet à Cannes et là, je ne suis pas certaine d'être objective car j'étais au bout de ma vie. Terrassée par la fatigue d'avoir beaucoup crapahuté dans la journée, la chaleur étouffante sur la Croisette à la nuit tombée, la foule, je n'ai pas vraiment apprécié. Hommage rendu aux victimes des attentats de Nice avec une minute de silence et la Marseillaise, d'accord. Pas d'accord avec le casting des artificiers polonais et leur hymne diffusé. Quant à la playlist... Je considère que rien ne vaut la musique classique pour un hommage en place de vieux tubes de variétés bien ringards et éculés mais ça n'engage que moi. Un peu de patience, je suis en train de trier mes photos pour  éditer de jolis billets. Bon weekend à tous.


mercredi 27 juin 2018

UN PEU de TOUT, BEAUCOUP de RIEN #6#

DSC03245

Ou comment les voyages forment la jeunesse ou, me rappellent cette jeunesse qui me fait tant défaut désormais puisque je déteste de plus en plus prendre le métro et que pour échapper au spleen qui m'envahit à Montparnasse, je prends les chemins de traverse pour aller Eure et Loir. Lundi, partie garder Petit Filou, j'ai changé de train à Asnières pour aller à Versailles RD, avant de traverser le ville royale de part en part pour prendre le Paris-Dreux aux Chantiers. Gare de je n'aime pas beaucoup non plus mais qui tend à devenir plus accueillante depuis que le quartier se reconfigure par d'importants travaux. La gare RD, aussi, est en travaux. Elle devrait retrouver son lustre art déco d'antan sous peu.

1pdt

Mardi matin, être au taquet par un café pris au soleil matinal sur la table du jardin avant d'en découdre avec un Petit Filou qui a du tonus à revendre et de la suite dans les idées. Il cherchait le jeu que je lui ai montré sur mon téléphone mais l'écran était verrouillé. Alors, avisant mes lunettes sur la table du salon, il a tenté de les chausser. Puisque Mamie fait ainsi, ça aurait du marcher. Zut. Pour lui faire oublier sa déconvenue, je l'ai emmené se balader dans son joli village et ça, il adore. Sa maman rentrée, nous avons déjeuné à l'ombre du parasol avant de reprendre un Dreux-Versailles surchauffé.

DSC03295

Sur le parvis de la gare de Chantiers, j'ai cru avoir un malaise, assommée de fatigue et de chaleur. J'ai voulu prendre un bus mais devant la foule à l'arrêt, j'ai renoncé. Cela aurait été pire que mieux. J'ai rasé les murs à l'ombre pour rejoindre l'avenue de Paris et marcher, tranquille, sous la fraîcheur relative des vieux platanes. Place du marché, je me suis accordée une pause chez le glacier San Luis et cette glace fraise-menthe m'a redonné la pêche. Assez de force pour affronter un retour vers ma ville qui m'a paru interminable puisque lorsque la SNCF n'est pas en grève, elle fait des travaux et c'est ainsi, qu'à Asnières, j'ai écopé de deux trains annulés... Bref, je suis rentrée lessivée ! Je ne ferai pas ça tous les jours...

dimanche 24 juin 2018

POUR UN éTé COMPLETEMENT GIVRE - PUZZLE #11#

givree

Des glaces pour un été complètement givré qui ont toutes un dénominateur commun. Elles sont versaillaises et datent de l'été 2015. Un bel été puisque j'habitais, encore, aux portes de la ville royale et, chacune de mes sorties en ville étaient prétexte à déguster une glace. Place du Marché chez San Luis dont les sorbets aux fruits n'ont nul égal ou bien, rue de Satory, à la Compagnie des Glaces où le parfum marron avec de gros morceaux gourmands dedans est un un pur régal. Ceci pour vous souhaiter un agréable dimanche et mettre ce blog en pause quelques jours puisque je pars à la campagne garder mon Petit Filou. A très bientôt.

mardi 29 mai 2018

UN PEU de TOUT, BEAUCOUP de RIEN #2#

20180522_070545

Levallois Perret, sept heures du mat, un café sur le zinc d'un bistrot. J'aime cette heure matinale. Ca me rappelle quand je bossais.  Ironie du sort, je suis au coude à coude avec des ouvriers dont le blanc porte le logo d'une boite où je suis passée. Je souris. Ils parlent du big boss. De toute évidence, il est toujours aussi... Enfin, il n'a pas changé. Je me hâte de filer au cas où il passerait voir son chantier en face du troquet. Je ne me trouve pas assez à mon avantage pour le croiser. J'adore cette photo.

1 peu de tout 2

Finalement, je ne sais pas bien où poser cette rubrique, ni à quel intervalle publier. C'était prêt alors hop ! Cette fois-ci le fil conducteur est Paris. La Tour Eiffel et les tours de la Défense depuis ma terrasse où fleurit une belle lavande regaillardie par les pluies d'orage torrentielles de mardi dernier. Et puis, ce coup de coeur pour ce rhododendron rose qui prend ses aises sur un trottoir, en pleine rue à Neuilly sur Seine. Neuilly où je continue d'accompagner Jules pour ses suites de soins car il n'en a pas fini mais les médecins sont optimistes s'il marche et fait de la natation. De quoi, sainement, occuper sa retraite !

DSC02860

Et pour finir cette glace chocolat et noisette dégustée dans le Parc Rabin à Bercy. Je ne sais pas pourquoi, elle m'inspire cette chanson de Renaud "les mistrals gagnants". "A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi, et regarder les gens tant qu'y en a..." La vie a quelque chose de tellement éphèmère qu'il nous faut savourer chaque infime petit moment... Bonne journée à vous.

mercredi 9 mai 2018

ELOGE de LA PARESSE (au Potager du Roi)

DSC02666

Le Potager du Roi était, ce jour là, gracieusement ouvert au public dans le cadre de la manifestation Esprit Jardin. Je le connais par coeur mais j'aime arpenter ses allées. C'est à la demande de Louis XIV que Jean-Baptiste de la Quintinie a créé ce jardin entre 1678 et 1683. Il s'étend sur 9 hectares en plein coeur de Versailles. Hélas, il souffre. J'en avais parlé dans ce billet-ci. J'ignore où en sont les travaux pour sa sauvegarde mais j'ai lu que les 16 et 17 juin, sur site, serait présenté le projet de sa rénovation.

DSC02643

DSC02649

DSC02659

DSC02664

Seize carrés avec au pourtour des murs palissés de poiriers en espalier et au centre, un bassin d'eau destiné aux arrosages. Le lieu est verdoyant en ce début de mois de mai. On s'y promène paisiblement. Savez-vous que ces légumes dits "moches" qui ne pouvaient paraitre, décemment, à la table du Roi étaient gracieusement offerts par le monarque aux plus pauvres, par le biais d'une petite porte sur la rue Hardy. Nos gouvernants en font-ils autant ?...

potager du roi 1

Eloge de la paresse au Potager du Roi où je me suis assise au milieu du verger sur une de ces bottes de paille mises à disposition des visiteurs. Un pur bonheur. Nous sommes en plein coeur de ville, à deux pas d'un château noir de monde, à moins de 20km de Paris à écouter chanter, pépier, gazouiller une colonie d'oiseaux heureux que les lieux soient zéro phyto. Je n'ai plus voulu me soucier d'immortaliser l'instant. Juste contempler mes pieds dans les boutons d'or. Je ne me suis bougée que dans la perspective d'aller manger une glace, rue de Satory, à la Compagnie des Glaces, fraise et fraise bulgare. Un délice. Reprendre le chemin du blog était pire que repartir au boulot !


jeudi 3 mai 2018

RETRO NAUTISME à ENGHEIN les BAINS

DSC02545

Enghein les Bains dans le Val d'Oise, son lac, son hippodrome, ses thermes, son casino. Dommage, le ciel était gris, samedi après-midi, pour cette fête annuelle du rétro-nautisme. Tant pis, nous avons bravé la menace d'une pluie qui n'est pas tombée pour une belle balade au bord du lac car le programme était surfait rapport à la réalité des animations. Je dis ça, je ne dis rien...

DSC02534

DSC02549

Le Fouquet's au bord de l'eau a remplacé l'ancien Pavillon du Lac où, Belle Maman nous invitait pour fêter son anniversaire. C'était un bon restaurant. Il a été fermé plusieurs années pour rénovation et travaux lourds sur son infra-structure car le bâtiment coulait, lentement, au fond des eaux. Nous avons regardé la nouvelle carte. Bof. C'est cher pour manger du boeuf et des frites même dans un si beau cadre.

DSC02552

DSC02561

DSC02565

DSC02567

Le progamme des réjouissance était prometteur. Certes, cette exposition sur le modélisme nautique était intéressante et nous avons regardé évoluer sur l'eau de bien belles maquettes de bateaux. Heureusement, que j'ai fait des photos, au zoom de loin, car sur l'embarcadère les propriétaires de ces pièces certainement coûteuses les gardaient jalousement. Pire, ils se jaugeaient entre eux comme des coqs. Honnêtement, je n'ai pas trop aimé cette ambiance un peu, beaucoup, trop élitiste. Le jeune public n'était pas bienvenu. 

glacier Enghein

Nous n'avons pas résisté à l'appel de ce glacier que nous avions repéré, un soir d'hiver, lors d'un son et lumière. Nous nous étions promis de l'essayer. C'est chose faite et bien faite. Nous nous sommes attablés car c'est aussi un salon de thé où on sert crêpes et gaufres. Jules a pris une coupe dite royale avec de la vanille, de la noisette, du caramel. J'ai opté pour un vacherin trop copieux en crème chantilly, laquelle gâche un peu l'excellence de la glace à la vanille et de la meringue. Sinon, sur le trottoir, on vend des cornets à 1€ avec une variété large de parfums. Dommage, le service n'est pas aimable... 

DSC02570

DSC02589

DSC02532

La parade de "vieux gréments" se limite à ces quelques embarcations, pas de chants celtiques et seulement deux dames à cheveux blancs en costume belle époque, revêches à souhait qui on refusé d'être photographiées. Nous avons quand même passé une sympathique après midi, en dépit, d'une météo chafouine, nous promettant de revenir par un jour de beau temps faire du pédalo sur le lac (10€ la demi-heure) et, pour nous remettre d'avoir pédalé sur l'eau, aller manger une gaufre à l'adresse ci-dessus...

vendredi 19 janvier 2018

TROIS ou QUATRE CHOSES

3 OU 4 1

Trois ou quatre choses et des photos éparses parce qu'en ce mois de janvier, j'ai du mal à trouver des sujets pour alimenter ce blog. Le soufflé des fêtes est retombé. Il faut retrouver son souffle en attendant le printemps qui est encore loin. Du mimosa dans la vitrine d'un fleuriste à Parly 2 où nous sommes allés chez George acheter nos capsules de café. Parly 2 toujours plus chic et plus classieux à la suite d'une récente rénovation. Bientôt deux nouvelles enseignes que j'aime beaucoup vont ouvrir. Une raison de plus pour revenir déguster une glace chez Grom. Grom que j'ai connu, autrefois, boulevard Saint Germain. Une glace chocolat dry et mandarine, absolument délicieux. Et puis quitte à fêter les rois autant que la galette soit bonne. C'est pour cette raison que nous n'en avons mangé qu'une seule et nous l'avons achetée chez Darras à Versailles. Une merveille. Ces trois ou quatre choses pour vous souhaiter un bon weekend.

Posté par Armelle-L à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mercredi 16 août 2017

JE ME SUIS FAIT la FÊTE

DSC01118

Hier, jour férié du 15 août, je me suis fait la fête avec sur de la glace à la vanille, cette, ma confiture fraises et framboises avec un sablé breton. Goûter sur la terrasse pour couronner le tout ou un moment de plaisir dans un été qui traine en longueur avant notre départ en vacances. Je me souviens du 16 août, l'an dernier. Nous rentrions de Lyon et il faisait une chaleur de four. Ce n'est pas le cas cette année. Se dire que les années se suivent et ne se ressemblent guère.

Posté par Armelle-L à 06:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 5 avril 2017

PAUSE GOURMANDE

DSC00373

Avant de vous emmener à ma suite au Potager du Roi, je vous invite à une pause gourmande. C'était dimanche, rue de Satory. Nous réfléchissions à investir dans un rosier suite à une vive discussion avec un horticulteur breton présent à Esprit Jardin. Nous sommes allés manger une glace à la Compagnie des Glaces. A Versailles, une alternative à San Luis. J'ai craqué sur mon parfum préféré, marron avec des gros morceaux dans cette crème glacée onctueuse et, surtout goûteuse car parfois, cela laisse à désirer. Nous nous sommes installés en terrasse. Il faisait beau et bon. Nous avons regardé passer les gens, les bras chargés de fleurs et de plantes vertes. Finalement, nous n'avons pas pris ce rosier. Nous irons chez Truffaut.

dimanche 26 mars 2017

HEURE D'ETE !

DSC00256

Hier, je suis allée à Versailles voir une expo dont je vous parlerai bientôt et, accessoirement m'acheter des ballerines.  Il faisait un temps merveilleux. Sur la place du Marché, je n'ai pas résisté à l'appel du glacier San Luis et, histoire de passer agréablement à l'heure d'été, je me suis régalée d'une glace. J'ai choisi pour cette première de la saison mon parfum préféré à cette adresse, fraise et menthe. C'était délicieux. Bon dimanche avec une heure de moins pour la grasse matinée !

Posté par Armelle-L à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,