<$CBTagMedias$>
mardi 12 mars 2019

Dessine-moi une maison (bretonne)

maison bretonne

Dépitée, dégoûtée, de guerre lasse de voir passer des petites annonces de biens immobiliers chers, sans charme et de guingois, j'ai étendu ma zone de recherche plus à l'ouest. Force est d'admettre que le bailleur breton, même en zone côtière et touristique, est respectueux de ses locataires. Même chose à Lyon quand sur le ton de la boutade mon fils m'a suggéré de chercher plus au sud. Piquée par la curiosité, j'ai pu constater que je pouvais sans peine m'offrir un trois pièces à Lyon. Honte à Paris et ses régions périphériques. Ces récents déboires m'ont aussi permis de dresser une liste de mes priorités pour notre retraite. Confort, lumière, balades en bord de mer et internet. Ceci pour vous dire que ce matin, nous mettons les voiles pour quelques jours complètement à l'ouest. Affaire à suivre en fin de semaine ou via mon compte Instagram. (commentaires fermés sur ce billet)

Posté par Armelle-L à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


samedi 23 février 2019

"Expat's" à Verneuil sur Avre

verneuil sur avre

Atteindre Verneuil sur Avre à 115 kilomètres de Paris n'est pas aisé. La N 12 passé Dreux devient encombrée de colonnes de poids lourds à n'en plus finir. Au point que le clocher de l'église Sainte Marie-Madeleine sur la ligne d'horizon apparait comme une oasis dans le désert lugubre de cet axe routier vers l'ouest. Et puis bof. Certes, les maisons à pans de bois et les nombreux hôtels particuliers en coeur de ville sont d'une belle élégance. Certes, le cinéma municipal logé dans une ancienne chapelle est charmant, mais bof. Le roucoulement presque lugubre des pigeons perchés sur le fait de  l'église, la grande place désertique malgré ses beaux commerces, les boulangeries fermées entre midi et deux font que bof. C'est pourtant là que nous avons visité une maison à louer et que nous nous sommes entendus dire par l'agent immobilier que si nous faisions affaire, en tant "qu'expats" à Verneuil sur Avre, elle ne manquerait pas de nous orienter. J'ai éclaté de rire. Expats en Normandie. Nous avons des choix à faire et ce n'est guère évident entre coeur et raison. Sauf que Verneuil sur Avre n'est pas loin de chez ma fille et ce jour là, sur le chemin du retour, Petit Filou pourtant lesté d'un holter cardiaque, a accueilli Papy et Mamie avec le plus beau des sourires...

Posté par Armelle-L à 10:13 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 19 février 2019

La maison du Lac

IMG_0970

C'est elle qui, la semaine dernière, m'a jetée sur les chemins de traverse. Il faisait beau, ça tombait bien. Elle était tombée comme un cheveu pour la soupe de mes idées toutes faites en matière de recherche immobilière via une annonce aléatoire proposée par Google qui, à force, de me voir chercher savait que cette maison avait tout et plus pour me séduire. Une maison de famille qui respire la joie et les rires, une véranda avec des vitraux de couleurs pour les petits déjeuners et ses six chambres désservies par deux escaliers, configuration parfaite pour ce projet de chambres d'hôtes qui me trotte dans la tête afin de conserver une vie sociale.

maison du lac

IMG_0973

Tout et plus, puisque située dans une "station balnéraire" en bordure de lac qui accueille à l'année compétitions, marathons et triathlon. A l'étage, derrière une jolie verrière, un atelier d'artiste avec des placards menuisés, idéal  pour loger mon antre à cousettes. Elle avait tout sauf l'Aube qui passe et caracole au bout du terrain. Terrain de quelques 4000m² compartimentés entre roseraie, jardin de curé et de simples et prairie "inondable". Le risque existe. Il est infime mais bien là, surtout au regard du dérèglement climatique. Cette maison n'est pas même humide et le sublime parquet en chêne de son salon en atteste. Oui, mais voilà, j'ai la trouille et je me bats avec moi-même. Il est temps que Google me propose un autre bien à la hauteur de mes rêves et de mes ambitions...

Posté par Armelle-L à 07:55 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 1 septembre 2018

LE TEMPS des VENDANGES

le temps des vendanges

Premier septembre. Voici venu le temps des vendanges. Fin août, je vous ai lâchement abandonnés au bord de la route des vins de Champagne avec la question en suspens de la contre-visite que nous devions faire de la maison dont la cave se trouve ci-dessus avec cette belle grappe de raisin sous sa tonnelle. Nous nous sommes trouvés à deux doigts de faire une proposition mais nous avons finalement décidé de laisser "pourrir". Les proprios n'étaient certainement pas mûrs pour revoir leur prix à la baisse. Où l'agent immobilier a toussé quand nous avons débarqué avec de quoi reprendre les mesures. Notre oeil de métreur avait tout de suite vu que les surfaces étaient pipées. Elles le sont de 20m² ce qui ramène le prix au montant de la proposition que nous devions faire. Bref, en septembre, peut-être vendangerons-nous, ce que nous avons laissé sur pied dans la torpeur du mois d'août... Affaire à suivre mais avant tout profiter (pour moi en tout cas) du dernier mois d'activité professionnelle de Jules. Ensuite, je vais l'avoir dans les pieds et je vais devoir m'habituer. Je flippe. Bon mois de septembre et belle rentrée à tous.

Posté par Armelle-L à 06:50 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 7 juin 2018

VENT D'EST, VENT D'OUEST

DSC02998

Vent d'est, vent d'ouest et ce n'est pas du Pearl Buck. C'est un livre que je relirai volontiers quand j'aurai trouvé cette satanée maison. Toute la semaine dernière, convaincus qu'il nous fallait rester à l'ouest pour être plus proches des enfants et des mes parents, nous avons écumé les sites d'annonces immobilières. Nous avons, certes, vu de beaux biens sauf que le coeur et la raison font rarement bon ménage. Samedi, nous sommes donc repartis à l'est de Paris dans cette Brie qui comme l'a dit un certain Philippe Bouvard, originaire du coin : "cette terre, on s'y attache tellement qu'elle colle aux godasses !" 

lescherolles

DSC03003

Cette fois-ci, ce sont trois maisons que nous avons vues. Non, pas celle ci-dessus avec son beau portail ourlé de roses mais, dans ce ravissant village, une longère charmante lestée d'un droit de passage rédibitoire pour nous. Ensuite, nous avons visité une bourgeoise en centre ville, confortable mais, sans âme et une troisième d'où je suis ressortie en courant. Têtus comme ces ânes croisés au détour d'un chemin, nous sommes. Nous savons bien qu'il nous faut sortir de nos sentiers battus, chercher ailleurs, à l'ouest, car force est de constater que rentrer vers Paris via l'A4 tient du parcours du combattant. Nous craignons que cela décourage nos filles de venir nous voir le weekend. Oui, il faut réfléchir à tout quand on achète une maison !

* Fleurs et cerises que j'offre à Nelly si elle m'accorde cette dérogation du jeudi pour son bouquet du vendredi...

Posté par Armelle-L à 06:39 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 31 mai 2018

LES ROMANTIQUES ont DISPARU...

DSC02892

La retraite de Jules approche à grands pas. Hors de question pour lui de rester en appartement. Grand jardinier dans l'âme, il lui faut un espace paysagé à la hauteur de ses ambitions. C'est ainsi que cette maison sur internet nous a séduits. Une centaine de kilomètres à l'est de Paris, à cheval entre Brie et Champagne, région où nous avons déjà vécu. Samedi, nous avons donc taillé la zone pour aller la voir de visu. Evidemment, ça jette pour les banlieusards que nous sommes.

DSC02891

DSC02886

DSC02882

Le jardin est juste merveilleux, romantique à souhait avec ses rosiers et ses pivoines énormes. Taillés en espalier comme ceux du Potager du Roi, il y a pommiers et poiriers par dizaines sans oublier des cerises sucrées à souhait abandonnées à terre depuis que la propriétaire des lieux est partie en maison de retraite. La maison est belle. Elle a du potentiel comme disent les agents immobiliers mais les travaux sont là et bien là... A commencer par des mises aux normes coûteuses et obligatoires.

DSC02880

DSC02894

Au bout du jardin et de la ruelle, cet ancien lavoir alimenté par une rivière chère à mon coeur, le Grand Morin. Lundi, vous l'avez vu avec ma marinière, en aval, beaucoup plus large. Nous sommes à là à deux kilomètres de sa source. Il coule, joyeux, entre les pierres. Son eau est claire et fraîche. Il faisait chaud et orageux. Quel bonheur de s'y rafraîchir.

DSC02896

Bien entendu, nous pourrions faire une offre canon auprès du notaire chargé de la vente sauf que... Le mètre carré immobilier est assez cher là où commencent les vignobles d'un bien noble beuvrage, le Champagne. La romantique en moi se serait peut être laisser happer par tant de charme, il y a quelques années. Elle a disparu au profit de quelqu'un de plus froid qui entend ce que sa raison lui murmure à l'oreille. Nous allons visiter autre chose même si les oeillades de cette belle maison ne sont pas faciles à ignorer...

Posté par Armelle-L à 06:41 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,