<$CBTagMedias$>
mercredi 18 septembre 2019

Bagnoles de l'Orne entre thermes et nature

DSC05579

Cette escapade soudaine en Normandie n'était pas inscrite à notre programme alors que nous étions en pleine recherche de maison. C'est parce que j'ai consulté les spécificités de la cure thermale de Bagnoles de l'Orne que Booking a pointé du doigt une offre canon d'hébergement dans cette ville thermale. Ces eaux étant recommandées pour les problèmes de santé de Jules, je me suis dit pourquoi pas. Et c'est ainsi que nous avons découvert cette petite ville charmante entre thermes et nature sous un joli soleil de fin d'été.

DSC05590

DSC05594

DSC05581

IMG_2497[15470]

A peine nos bagages posés, nous sommes partis nous promener autour du lac dans une atmosphère un peu surannée de ville d'eaux après saison estivale. Beaucoup de vieilles dames et d'anglais. Jules a pris des renseignements sur les cures à valider par son médecin. Cependant s'il doit rester trois semaines, le temps d'une cure réglementaire, je ne suis pas certaine de séjourner autant de temps en sa compagnie en dépit des nombreux sentiers de randonnée alentours et des excellentes pâtisseries normandes. S'il venait à pleuvoir, c'est un endroit où je déprimerai. Une semaine me suffira. Ensuite, je rentrerai à Paris.

DSC05584

DSC05585

DSC05602

DSC05601

Coup de coeur pour l'établissement hôtelier qui nous hébergeait et dont, hélas, nous n'avons pas profité pleinement car nous n'avions pas pris de maillot de bain. C'est bête car la piscine et son solarium sur cette prairie et ses pommiers étaient en accès gratuit avec tout ce qui faut pour une simple remise en forme. Nous avons profité non d'une chambre mais d'un studio suréquipé pour le prix modique d'un hôtel dit économique. D'où l'intérêt d'être dispo en fin de saison.

bagnoles de l'orne

Pour conclure ce billet que j'ai eu du mal à mettre en page, voici une carte postale du vieux Bagnoles de l'Orne que nous avons découvert en arrivant en nous trompant de route. Un village paisible, ramassé et somnolent autour de son église ouverte à tous, de sa lumière qui fleure déjà la Bretagne avec des hortensias et des maisons aux allures de malouinières. Et puis des pommes et des roses anciennes encore pimpantes qui débordent de dessus les murets. Pour le reste et alors que le centre thermal bouillonne d'activité, tous les commerces sont fermés jusque 16 heures et beaucoup de volets son clos. Le charme de la province, le calme et la sérénité... Si on aime ça.

Posté par Armelle-L à 07:47 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


vendredi 22 février 2019

Balade au Lac d'Amance

DSC03677

Quand on arrive au bord de ce lac artificiel de l'Aube dédié au motonautisme, on peine à s'imaginer dans la région Grand Est tant la vue se perd comme en mer, sur la ligne d'horizon. Son voisin, le lac du Temple est lui, réserve naturelle. Ils font partie de ces réservoirs qui ont pour but de préserver Paris et son agglomération en cas de crues dévastatrices. En attendant le déluge, profiter de ce lieu hors normes qui en cette basse saison incite à la séreine balade le long de ses plages de sable fin. 

DSC03671

DSC03674

DSC03679

DSC03680

DSC03683

DSC03685

C'est non loin que j'ai visité cette jolie maison dont je vous ai parlé en début de semaine. Le contraste entre le vieux village et cette base nautique qui pullulent de touristes en haute saison est surprenant. Un port, des pontons vides en ce mois de février, une capitainerie, des crêperies et du knacking alors que le clocher d'une sublime église dont je vous  parlerai bientôt, sonne midi, le dépaysement à moins de deux heures de Paris par l'A5 est garanti. Même si je n'achète pas cette maison, je reviendrai pour prendre du bon temps et pousser plus loin vers la réserve naturelle. A voir, si vous passez par là.

jeudi 3 mai 2018

RETRO NAUTISME à ENGHEIN les BAINS

DSC02545

Enghein les Bains dans le Val d'Oise, son lac, son hippodrome, ses thermes, son casino. Dommage, le ciel était gris, samedi après-midi, pour cette fête annuelle du rétro-nautisme. Tant pis, nous avons bravé la menace d'une pluie qui n'est pas tombée pour une belle balade au bord du lac car le programme était surfait rapport à la réalité des animations. Je dis ça, je ne dis rien...

DSC02534

DSC02549

Le Fouquet's au bord de l'eau a remplacé l'ancien Pavillon du Lac où, Belle Maman nous invitait pour fêter son anniversaire. C'était un bon restaurant. Il a été fermé plusieurs années pour rénovation et travaux lourds sur son infra-structure car le bâtiment coulait, lentement, au fond des eaux. Nous avons regardé la nouvelle carte. Bof. C'est cher pour manger du boeuf et des frites même dans un si beau cadre.

DSC02552

DSC02561

DSC02565

DSC02567

Le progamme des réjouissance était prometteur. Certes, cette exposition sur le modélisme nautique était intéressante et nous avons regardé évoluer sur l'eau de bien belles maquettes de bateaux. Heureusement, que j'ai fait des photos, au zoom de loin, car sur l'embarcadère les propriétaires de ces pièces certainement coûteuses les gardaient jalousement. Pire, ils se jaugeaient entre eux comme des coqs. Honnêtement, je n'ai pas trop aimé cette ambiance un peu, beaucoup, trop élitiste. Le jeune public n'était pas bienvenu. 

glacier Enghein

Nous n'avons pas résisté à l'appel de ce glacier que nous avions repéré, un soir d'hiver, lors d'un son et lumière. Nous nous étions promis de l'essayer. C'est chose faite et bien faite. Nous nous sommes attablés car c'est aussi un salon de thé où on sert crêpes et gaufres. Jules a pris une coupe dite royale avec de la vanille, de la noisette, du caramel. J'ai opté pour un vacherin trop copieux en crème chantilly, laquelle gâche un peu l'excellence de la glace à la vanille et de la meringue. Sinon, sur le trottoir, on vend des cornets à 1€ avec une variété large de parfums. Dommage, le service n'est pas aimable... 

DSC02570

DSC02589

DSC02532

La parade de "vieux gréments" se limite à ces quelques embarcations, pas de chants celtiques et seulement deux dames à cheveux blancs en costume belle époque, revêches à souhait qui on refusé d'être photographiées. Nous avons quand même passé une sympathique après midi, en dépit, d'une météo chafouine, nous promettant de revenir par un jour de beau temps faire du pédalo sur le lac (10€ la demi-heure) et, pour nous remettre d'avoir pédalé sur l'eau, aller manger une gaufre à l'adresse ci-dessus...

Posté par Armelle-L à 06:45 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 2 mai 2018

LA MARINIERE MYRTILLE

DSC02540

Ce tissu acheté chez Myrtille à Quimper, l'été dernier, j'avais idée d'en faire une robe marinière avant de me dire que ces rayures allaient me grossir. C'est une vitrine Saint James qui m'a convaincue d'en faire une simple mariènière. Marinière, oui, mais pas une marinière loose, quelque chose qui habille. J'ai rapidement abandonné le patron du sweat Courcelles avant de choisir le haut d'une robe que j'aime particulièrement, celle du Fait Main Magazine 09/2017 sans ses pinces poitrines.

DSC02541

DSC02542

Heureuse d'avoir cousu cette marinière car c'est un basique indispensable. A marier pour un look chic ou décontracté, en ville, à la campagne, en bord de mer ou bien comme ici, au bord du lac d'Enghein les Bains où avait lieu une fête nautique dont je vous parlerai bientôt. C'est un premier shooting en plein air, hors mes murs et ça change tout. A refaire pour mes prochaines cousettes.

mardi 3 janvier 2017

Enghein les Bains, la nuit

1

On connait Enghein les Bains, son lac, son casino et ses courses de chevaux. Non, je ne suis pas allée jouer aux machines à sous, en cette froide soirée de décembre mais voir un spectacle son et lumière onirique, poétique et surprenant, en plein air. Les médias en ont peu parlé et c'est, in extremis, que nous avons pu profiter de ces Projections Monumentales.

2

3

4

Le Casino, l'Hôtel de Ville et l'Eglise Saint Joseph prêtent leur façade tout au long du mois de décembre de 17 heures à 1  heure de matin à la projection d'un conte, ici, pour enfants mis en scène par Damien Fontaine, lauréat du Trophée des Lumières

5

6

7

Dans la cour de la Mairie, le très jeune public se presse pour assister aux aventures d'un ours et d'un lutin sur le thème de Noël. C'est vraiment plaisant et tout à fait extraordinaire.

8

9

10

Ce sont les tableaux sur l'Eglise qui m'ont le plus émerveillée. On voit que ce jeune scénariste est rôdé à l'illumination des édifices religieux et, notamment des cathédrales d'Orléans et de Strasbourg pour créer à ce point l'illusion. Il parait que cet évènement a lieu tous les ans au mois de décembre. L'an prochain, si Petit Poucet est sage, je l'emmènerai.

11

12

Le bibendum à l'entrée du Casino qui brave les températures en dessous du zéro avec sous le manteau, trois couches de pulls over, vous souhaite à nouveau une très belle année ! Ca valait le coup de grelotter car on en prend plein les yeux et le rêve est devenu denrée si rare...