<$CBTagMedias$>
lundi 12 février 2018

A DROITE, A GAUCHE

1

Théâtre encore, ce matin. Hier, nous sommes allés voir cette pièce signée Laurent Ruquier au Comédia, boulevard de Strasbourg. Oui, certes, elle est passée samedi soir à la télé mais, c'était le cadeau d'anniversaire de Jules, de la part de notre aînée. En marge, écrire que la station de métro Strasbourg-Saint Denis est de plus en plus mal fréquentée et que nombre de jeunes filles y sont, en toute quiétude, importunées par une faune inquiétante même en plein après midi... Sans commentaire.

2

3

4

Nous ne connaissions pas cette salle très art déco. Elle est très confortable et nous avons vivement apprécié cette pièce où il est question de politique. Francis Huster, au sommet de son art, y joue le rôle d'un intellectuel de gauche fortuné face à Paulo, chauffagiste de son état, venu réparer sa chaudière. Régis Laspalès est plus vrai que nature. Tout y passe. Tous les travers de notre société jusqu'aux tableaux de Soulages trop abscons pour le commun des mortels. On rit du début à la fin et on applaudit, souvent, très souvent à droite comme à gauche ! Nous avons passé un excellent moment.

5

En venant, j'ai croisé Félix sur le parvis de Saint Lazare. Cette fois-ci, nous étions en voiture et garés non loin. Nous évoquons cette polémique créée par un certain Julien Denormandie, secrétaire d'état, qui estime le nombre de SDF à Paris à une cinquantaine. Cela fait longtemps que le garçon ne s'est pas baladé dans la capitale. Rien que là, autour de ce chat, nous en comptons plus de dix. En allant vers Havre Caumartin, nous constatons que la belle image du commerce chic parisien est entâchée par les entrées de magasin jonchées de sacs de couchage et de cartons. Et puis, cette faune autre que ce chat dissuasive de prendre les transports en commun. La réponse se trouvait dans la pièce, justement, dans la bouche de Paulo... Trop de laxisme et de complaisance de nos gouvernements, des décennies, durant...