<$CBTagMedias$>
lundi 25 mars 2019

Ver(t)sailles - Puzzle #19#

puzzle

Hier, nous avons fêté les noces de diamant de mes parents à Versailles. J'en ai profité pour faire mon marché, la soudure avant mon déménagement. Je n'avais pas fait mes emplettes dans la ville royale depuis Noël et j'ai trouvé du changement. Le ver(t)saillais est devenu bio à l'excès. Il délaisse tous ces petits producteurs qui, vaillaimment, l'ont nourris lui et ses parents depuis plusieurs décennies au profit d'autres, néo-versaillais, estampillés bio exclusivement. Car là est le sésame, désormais, sur le marché Notre Dame. Il faut être labellisé vert et bio à l'image de cet étendard. Ceci au point que j'ai pu me ravitailler rapidement là où, il n'y a pas si longtemps, on faisait la queue. Ceci a une incidence sur ce marché classé plus beau d'Ile de France, il y a un an. Certains carrés se clairsèment, la gouaille disparait au profit d'étals bio, bobo's, le tout dans une atmosphère trop asseptisée à mon goût. Quelques images, malgré tout, pour entamer ma dernière semaine avant de lever l'ancre vers de nouveaux horizons.


dimanche 13 mai 2018

LE TEMPS des PIVOINES - PUZZLE #7#

couleurs du marché 5

Le temps des pivoines, sur le marché Notre Dame, dimanche dernier. Elles embaumaient l'air matinal de leur parfum capiteux et sucré à la fois. La météo était estivale. Un organiste de Barbarie animait la place ensoleillée. Aux étals, la rhubarbe et les fraises tenaient le haut du pavé. C'est de saison. La pâtisserie dominicale avec la tarte aux fraises et le Saint Honoré, deux grands classiques. J'aime ce marché parce qu'il a le parfum de mon enfance. Le souvenir de ma grand-mère et de sa frangine quand, par bonheur, elles se croisaient. Une, y allait de bonne heure. L'autre quand les marchands remballaient. La grande Fernande n'est plus mais, c'est toujours une crèmerie. Ma grand-mère et la grande Fernande n'étaient pas d'accord. Mon aïeule, dans un vent de modernité, ne lui achètait plus ses yaourts. Elle allait au Prisunic ! Alors, elles s'engueulaient ! Il reste Marguerite et ses poulets. Je l'ai toujours connue là, à sa caisse, avec son sourire bienveillant. Ceci pour vous dire à quel point, j'aime ce marché. 

dimanche 29 avril 2018

ROUGE COMME... bis

Confitures fraises rubharbe

Rouge, comme cette première cuvée de confitures fraise et rhubarbe. Cuvée dite royale car, en sortant du restaurant, dimanche dernier, sur le marché Notre Dame à Versailles, on remballait et on bradait les fruits au kilo. J'avais envie de fraises et j'ai négocié dur. Une vraie marchande de tapis. J'ai fait deux fois le tour du carré pour emporter un bon kilo de gariguettes et une botte de rhubarbe pour 5€. Impeccable pour ouvrir le bal de la saison des confitures. Pas un seul fruit n'était abimé et j'ai eu de quoi remplir cinq petits pots. Elles sont vraiment délicieuses et se marient à merveille avec des petits suisses ou du fromage blanc. Sur des tartines, on sent derrière le parfum de la fraise, la petite pointe acidulée de la rhubarbe. Une vraie réussite. La suite, à présent. Ce sont mes enfants qui vont être contents ! Je précise que mes lyonnais m'ont donné un sac entier de pots vides... à remplir... Bon dimanche à vous.

Posté par Armelle-L à 06:25 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 27 avril 2018

COULEURS du MARCHE - PUZZLE #5#

couleurs du marché

Retour aux fondamentaux avec une rubrique, autrefois, mensuelle. Couleurs du marché, couleurs changeantes au gré des saisons. Cependant, j'ai laissé de côté cette idée quand j'ai déménagé. Les marchés de ma ville n'ont rien à voir avec Notre Dame à Versailles. Il est même mal vu d'y faire des photos. Ca tient davantage du souk même si j'avoue y faire de très bonnes affaires au rayon des tissus notamment. Une fois n'est pas coutume, je publie cette mosaïque avec les couleurs d'un marché fin avril. Bon weekend à vous.

*C'est aujourd'hui, la Fête Internationale des marchés

Posté par Armelle-L à 06:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 18 avril 2018

MARCHE DOMINICAL de PRINTEMPS

DSC02338

Dimanche, dès potron minet, quand j'ai vu le soleil passer sous les volets, j'ai prié Jules se lever pour aller au marché à Versailles. Depuis quelques jours, je faisais une fixette sur les religieuses au chocolat de chez Guinon et le poulet rôti de Marguerite. Enfin, il flottait sur la ville royale un parfum de printemps. Ci-dessus, c'est la Maison Darras où Jules achète son pain. Chacun son commerçant préféré.

DSC02332

marché Versailles

DSC02329

Avant toute chose, nous avons fait une pause café au Chat qui Prise. C'est un rituel car c'est là que nous allions prendre un pot, à la sortie du ciné, quand nous étions fiancés. Acheter mon gâteau chez Guinon, c'est ma madeleine de Proust. Ma Grand Mère y faisait des extras, autrefois. D'une part, pour arrondir ses fins de mois et, d'autre part ou, surtout, pour servir les petits fours chez Gilbert Bécaud ou Zizi Jeanmaire. Elle était fan. J'ai acheté des fraises et Jules m'a offert des fleurs.

marché Ile de France

DSC02317

Versailles, élu plus beau marché d'Ile de France est en lice pour le prix de plus beau marché de France. Si sur le plan local, la concurrence ne faisait pas le poids, sur le plan national, je n'y crois pas. J'ai du reste voté, évidemment, pour Versailles ainsi que pour Vannes dans le Morbihan, marché que j'aime tout autant. Sinon, voici une nouveauté sur les talus des avenues versaillaises qui n'est pas pour me déplaire. En complément du tapis jaune des jonquilles, on a planté des bulbes de tulipes jaunes. Elles sont encore clairsemées mais ça devrait être chouette pour les années à venir. J'aime la publicité "acheter versaillais" où Marie Antoinette affiche un smartphone rose ! C'était un agréable dimanche.

mercredi 23 août 2017

VERSAILLES, une FIN AOÛT

1

Versailles, une fin août, avant la rentrée. Il fait beau et le marché Notre Dame est animé de ceux qui viennent de rentrer de vacances et ceux qui sont heureux que la torpeur de l'été s'amenuise avec un peu plus de vie aux étals. Les fruits de l'automne sont déjà là. Raisins, mirabelles et noisettes. Les couleurs sont chaudes, celles de l'automne qui, dans un mois sera là.

2

3

4

5

Nous étions invités au restaurant pour fêter l'anniversaire de mon père. Le Boeuf à la Mode est sa nouvelle cantine. Cette fois-ci, la salle du haut pour cause de période estivale était fermée. Nous étions au rez-de-chaussée et la terrasse était comble. A deux, c'est là que nous aurions préféré être installés. J'ai enfin goûté cette fameuse ile flottante servie à volonté. C'était vraiment délicieux. Nous sommes repartis en contemplant l'azur entre les cimes des arbres. Pourvu que ce beau temps se maintienne pour notre départ en vacances, la semaine prochaine...

mardi 25 juillet 2017

MARCHE D'ETE

2

Marché d'été à Versailles Notre Dame et étals en nombre restreint pour cause de congés. Les versaillais sont à la plage et les commerçants présents ont du temps pour mieux vous conseiller sur le meilleur melon à acheter puisque c'est le pic de la saison.

3 

DSC00965

Flâner, bien choisir pour remplir son panier, boire un café et regarder à l'aune des prunes et autres pâtissons, l'automne, à pas comptés arriver sur la pointe des pieds. Espérons qu'à l'image de ce beau tournesol, nous aurons encore de belles journées.

Posté par Armelle-L à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 7 février 2017

Tournez manèges...

1

J'ai bien cru que ce dimanche à Versailles serait gâté par la pluie tant il flottait le matin. Sauf que parvenus à Vaucresson, nous avons vu le (roi) soleil se lever timidement au-dessus de la ville royale. Nous n'étions pas là pour la balade touristique mais pour fêter les 60 ans de Jules. Tournez manèges... Déjà, comme le temps file à vive allure ! Promenade dominicale autour du marché.

2

Marché aux fleurs sur l'avenue de Saint Cloud déjà paré des couleurs du printemps

3

4

6

7

8

Le voici, le voilà, le fameux marché Notre Dame dont je vous parle si souvent avec ses quatre carrés, aux herbes, à la farine, à la viande, à la marée sous les halles et au milieu, une multitude d'étals où qualité rivalise avec excellence. C'est Versailles que voulez-vous et ce n'est pas Louis XIV en représentation sur les édicules du parking souterrain qui me contredira.

9

10

Et puis, pour clore ce billet d'un Versailles autrement, ce bestaire avec le cochon rose de la charcuterie très vintage à l'entrée du Passage des Deux Portes et à l'angle ce marchand de jouets à la devanture jaune, l'un et l'autre que j'ai toujours connus là. La peste soit de la pluie matinale car j'ai renoncé à me mettre sur mon 31 pour aller au restaurant. J'ai conservé le jean et la caban... Sinon, dans la Cour du Bailliage au coeur du Versailles des antiquaires, cette expo d'art moderne et cet Hippipo ou une certaine idée du bonheur nous dit-on. Tout à fait d'accord car pour moi, une balade à Versailles même sous la pluie, c'est toujours bien !

dimanche 30 octobre 2016

Versailles à l'heure d'hiver

1

Je reste viscéralement attachée à ma ville. J'avais besoin d'aller y prendre l'air. Aller-retour express pour acheter un jean brut chez Eurodif et, chez Gibert, mon agenda de poche 2017. Versailles à l'heure d'hiver dans sa douce lumière mordorée. Passage obligé de cette visite devenue mensuelle, un café chez Bigot en sortant de la gare Rive Droite. Café et croissant, cela s'entend.

2

3

4

5

Le ciel est momentanément bleu certainement pour saluer ma venue. J'aime toujours autant réviser mes classiques en regardant les fables de Jean de la Fontaine sur les coffrets électriques de la ville. Le Carré Richaud affiche ses couleurs d'automne.

6

7

8

Le marché Notre Dame à l'heure des légumes à soupe et des chrysanthèmes. Plus pour longtemps.

9

10

11

12

13

Le Père Noël prend ses quartiers chez les Soeurs Grene tandis qu'on dresse des tables festives chez Eurodif. Chez Gibert, on rappelle aux enfants que Noël rime avec Nativité. Chez Gaulupeau, les gâteaux ronds attendent la bûche. La rue de la Paroisse fait les essayages de sa robe de lumière. Dans quelques semaines, elle sera fin prête. J'ai été, à Versailles, autrefois, une petite fille heureuse. Alors, forcément, ici, les préparatifs de Noël m'émeuvent plus qu'ailleurs ! Changement d'heure, aujourd'hui.