<$CBTagMedias$>
lundi 2 juillet 2018

UNE MARINIERE, ENCORE !

DSC03318

Oui, je sais, rien de très original avec une marinière, encore ! Patron personnel, arrangé à ma sauce à partir du haut d'une robe que j'aime bien. C'est pratique, une marinière. Ca va avec tout, ça va n'importe où, toujours avec bon goût. Manches courtes, rayures bleues et blanches, dans un jersey un peu loose mais, de bonne qualité quand même, acheté en ligne chez Rascol.

marinière lumigny

DSC03314

Ma seule difficulté a été l'encolure. Si je ne suis pas novice, je ne suis pas bonne technicienne, non plus. Le tissu s'il est agréable à porter par ces fortes chaleurs, est "mou". J'ai donc pris parti de coudre un biais en coton blanc. J'étais déçue car ça fronçait un peu mais finalement, le fer à repasser est venu à bout de ce léger défaut. Voici un bon basique à renouveller.

chez yuelu

Photos prises, samedi, en Seine et Marne. Celles du dessus, auprès de mon arbre, marronnier remarquable à Lumigny-Nesles-Ormeaux. Auparavant, nous étions allés nous restaurer à Coulommiers, dans ce restaurant asiatique que nous connaissons depuis longtemps. Il a eu des hauts, il a eu des bas mais c'est un peu notre madeleine de Proust et c'est climatisé. J'ai adoré ce cocktail sans alcool dit "royal blue" avec de l'eau de cactus et du gingembre. C'était très désaltérant. Sinon, nous avons souri car, au buffet, il y avait du Coulommiers histoire de ne pas oublier que nous sommes en Brie. Seul bémol de ma journée, j'étais has-been en marinière. Toutes les dames étaient en robe longue à fleurs ! J'ai donc noté de m'en faire une, impérativement, avant de partir en vacances.


lundi 28 mai 2018

VOIR VENISE et... MOURIR

DSC02902

Quand j'ai vu le nom de ce tissu à marinière sur le site Un Chat sur Un Fil, j'ai tout de suite commandé. La marinière Saint Armel dans le Morbihan était pour moi puisque je dois mon prénom à ce petit bourg de la Presqu'Ile de Rhuys. Rayures beige et lurex, c'est chic sauf que le tissu est aussi fin que du papier à cigarette alors que son prix au mètre est assez conséquent. 

DSC02874

DSC02871

DSC02868

Je traine la patte côté couture en ce moment. La faute à ma vue qui décline et ce défaut de convergence qui s'est accentué malgré les séances d'orthoptiste. Je ne peux pas travailler longtemps avec minutie. Je n'ai réussi à avoir rendez-vous chez un ophtalmo que le 16 août... J'ai donc fait simple à partir d'un patron maison maintes fois éprouvé et voici ce tee shirt marinière dont j'aime beaucoup le rendu de l'encolure.

DSC02903

Pourquoi ce titre "voir Venise et mourir" allez-vous me questionner ? Parce que ce shooting avait débuté dans les brumes matinales après l'orage, sur les berges du Grand Morin à Crécy la Chapelle. Crécy, surnommée la Venise Briarde. Mourir de dépit car à force de jongler avec pas moins de trois paires de lunettes, une de loin, une de près, une solaire, j'ai fait une mauvaise manip et effacé trois quart de mes photos... J'ai donc du supplier Jules, en rentrant au bercail, de bien vouloir refaire une série sur ma terrasse avec mes premières fraises...

mercredi 2 mai 2018

LA MARINIERE MYRTILLE

DSC02540

Ce tissu acheté chez Myrtille à Quimper, l'été dernier, j'avais idée d'en faire une robe marinière avant de me dire que ces rayures allaient me grossir. C'est une vitrine Saint James qui m'a convaincue d'en faire une simple mariènière. Marinière, oui, mais pas une marinière loose, quelque chose qui habille. J'ai rapidement abandonné le patron du sweat Courcelles avant de choisir le haut d'une robe que j'aime particulièrement, celle du Fait Main Magazine 09/2017 sans ses pinces poitrines.

DSC02541

DSC02542

Heureuse d'avoir cousu cette marinière car c'est un basique indispensable. A marier pour un look chic ou décontracté, en ville, à la campagne, en bord de mer ou bien comme ici, au bord du lac d'Enghein les Bains où avait lieu une fête nautique dont je vous parlerai bientôt. C'est un premier shooting en plein air, hors mes murs et ça change tout. A refaire pour mes prochaines cousettes.