<$CBTagMedias$>
lundi 2 juillet 2018

UNE MARINIERE, ENCORE !

DSC03318

Oui, je sais, rien de très original avec une marinière, encore ! Patron personnel, arrangé à ma sauce à partir du haut d'une robe que j'aime bien. C'est pratique, une marinière. Ca va avec tout, ça va n'importe où, toujours avec bon goût. Manches courtes, rayures bleues et blanches, dans un jersey un peu loose mais, de bonne qualité quand même, acheté en ligne chez Rascol.

marinière lumigny

DSC03314

Ma seule difficulté a été l'encolure. Si je ne suis pas novice, je ne suis pas bonne technicienne, non plus. Le tissu s'il est agréable à porter par ces fortes chaleurs, est "mou". J'ai donc pris parti de coudre un biais en coton blanc. J'étais déçue car ça fronçait un peu mais finalement, le fer à repasser est venu à bout de ce léger défaut. Voici un bon basique à renouveller.

chez yuelu

Photos prises, samedi, en Seine et Marne. Celles du dessus, auprès de mon arbre, marronnier remarquable à Lumigny-Nesles-Ormeaux. Auparavant, nous étions allés nous restaurer à Coulommiers, dans ce restaurant asiatique que nous connaissons depuis longtemps. Il a eu des hauts, il a eu des bas mais c'est un peu notre madeleine de Proust et c'est climatisé. J'ai adoré ce cocktail sans alcool dit "royal blue" avec de l'eau de cactus et du gingembre. C'était très désaltérant. Sinon, nous avons souri car, au buffet, il y avait du Coulommiers histoire de ne pas oublier que nous sommes en Brie. Seul bémol de ma journée, j'étais has-been en marinière. Toutes les dames étaient en robe longue à fleurs ! J'ai donc noté de m'en faire une, impérativement, avant de partir en vacances.


mardi 24 avril 2018

LES MARRONNIERS de MA GRAND-MERE

DSC02426

Invariablement, quand je vais à Versailles et que je m'y balade, je fais le détour par la Place Hoche. Je lève les yeux vers la façade cet immeuble et j'imagine apercevoir ma grand-mère à sa fenêtre. Elle n'est plus, hélas. Ses marronniers ont survécu. Ils ont même été classés, pour certains, les plus âgés, arbres remarquables. Elle aurait apprécié car elle les chérissait et mesurait les saisons à leur aune.

DSC02429

DSC02431

DSC02430

Sur cette première place octogonale construite en France, en 1672, on été plantés douze marronniers d'Inde. C'était une variété nouvelle arrivée à Paris en 1615. Les plus anciens, sur cette place ont presque cent ans. D'autres ont été plantés en 1995 pour remplacer des sujets malades. Sur ce square, le plus beau est à mes yeux, est celui sur la photo au-dessus des tulipes. Ses racines nerveuses et noueuses prouvent son grand et vénérable âge. J'aime m'asseoir sur un banc et me souvenir du temps heureux de mon enfance.

mardi 18 avril 2017

PLACE HOCHE et autres considérations...

1

Il n'est pas rare quand je vais à Versailles que je fasse un détour par la Place Hoche. Je lève les yeux vers la façade de cet immeuble face à la statue de Lazare Hoche. Ma grand-mère habitait là, autrefois. Il y a deux ans, je vous avais déjà raconté l'histoire de cette place et ses douze marronniers. Je ne vais pas recommencer mais simplement honorer ses parterres fleuris de belles tulipes.

2

3

Les arbres séculaires, douze marronniers blancs et roses jouent aux quatre (huit) coins de ce square à deux pas du château. C'est drôle comme chaque endroit me rappelle. Par exemple, la vitrine de ce coiffeur beaucoup plus branché dans les années 70. Chez Yolande on créait d'audacieuses coiffeures de mariée comme ce bonnet orné de fleurs en soie dont une de mes cousines s'était coiffée. Je crois que c'est le plus beau mariage dont je me souvienne. Dommage, ces grands cousins ont divorcé...

Posté par Armelle-L à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,