<$CBTagMedias$>
dimanche 25 février 2018

BALADE HIVERNALE au PARC MARTIN LUTHER KING

Parc Martin Luther King

Hier, je suis allée à Paris voir les enfants. Je suis partie sans appareil photo. Trop froid, pas envie. Sauf qu'au soleil, il faisait bon. Alors, j'ai sauté hors du 66 pour couper au travers le Parc Martin Luther King. Pour prendre l'air et me fouetter le sang car, au miroir, je ressemble à un coing. Les enfants jouaient indifférents à la bise. Les canards barbotaient sur des eaux partiellement gelées. La nature est au taquet, prête à s'éveiller une fois ce coup de froid passé. J'aime cet endroit. Hélas, mon téléphone n'est pas un foudre de guerre et ces quelques photos sont plus que médiocres. Tant pis, c'était une balade hivernale au Parc Martin Luther King qui m'a fait le plus grand bien au teint et au moral.


lundi 15 janvier 2018

UNE BALADE à MARLY

DSC01958

Dimanche, il a fait miraculeusement beau. J'ai eu envie d'une saine promenade. Le parc de Marly le Roi non loin de chez moi s'est imposé de lui-même pour cette première sortie au grand air de l'année. Les dénivelés du lieu à l'orée de la Forêt de Marly sont parfaits en marche rapide pour le cardio. J'ai fait le voeu que 2018 serait très nature. Voici une bonne entrée en matière.

DSC01959

DSC01960

DSC01961

DSC01962

De plus, ce parc est atypique et les enfants adorent arpenter ce qui reste au sol du fantôme la "résidence secondaire" d'un certain Louis XIV qui non content, d'avoir déjà Versailles s'était fait construire là, un palais pour le farniente. Douze petits pavillons étaient réservés à des invités triés sur le volet. D'où l'expression "Sire, Marly... " des courtisans désireux de passer le weekend dans l'intimité du Roi...

DSC01965

DSC01968

arbres marly le roi

DSC01969

Depuis l'ancienne terrasse du château, la vue sur la vallée de la Seine est prodigieuse. Ce dimanche, elle se perd dans un halo de brume. Des trois bassins, il ne reste plus que le plus grand autour duquel des ifs sont soigneusement taillés par les jardiniers du château de Versailles. Marly, loin des foules, est prisé des familles car les enfants et nos amis à quatre pattes ont quartier libre. Nombre d'arbres sont séculaires et certains ont des racines impressionnantes.

DSC01972

DSC01973

DSC01977

Ces chevaux de Marly sont des moulages de l'oeuvre de Guillaume Coustou par Michel Bourbon. C'est en 1985, à l'initiative de Jack Lang alors ministre de la Culture qu'ils ont pu retrouver leur place d'origine au-dessus de l'Abreuvoir. J'ai vivement apprécié ce bol d'air alors que l'hiver commence à me peser. Vivement la semaine prochaine pour une autre virée si la météo veut bien être clémente.

vendredi 25 août 2017

EN BALADE CHEZ NINON...

1

Dans la foulée de Giverny, nous avons fait halte au Domaine de Villarceaux. Quel bonheur et quelle quiétude de parcourir ce lieu vaste de 800 hectares, si près de Paris puisque situé dans le Val d'Oise et propriété de la Région Ile de France qui l'a rénové pour permettre les visites. Et en plus, c'est gratuit. Il fait chaud quand nous découvrons ce manoir où le marquis de Villarceaux hébergeait se maîtresse, une certaine Ninon de Lenclos.

2

3

4

5

6

7

8

9

10

12

Attention, si la balade vous tente, prévoir une bouteille d'eau, un encas et de bonnes chaussures. Nous avons apprécié cette promenade dans ce parc immense et assez ombragé pour ne pas avoir à souffrir de la chaleur, cet après midi là. Demain, je vous parlerai du château situé sur son promontoire tout là haut !