<$CBTagMedias$>
vendredi 5 avril 2019

Fraîcheur d'avril

DSC04628

Hier, si le ciel au-dessus de Versailles était d'un joli bleu, il faisait bien frais et nous avons marché, au soleil, sur le côté sud des avenues. Quand j'étais petite fille cette chapelle de l'ancien hôpital avec son dais noir, plusieurs fois par semaine, pour les enterrements me terrifiait. C'est devenu un bel espace culturel et les massifs de jonquilles témoignent de son renouveau.

DSC04629

pyrale du buis

Où la ville de Versailles, pédagogue, explique aux visiteurs comment et pourquoi la pyrale du buis a fait tant de dégâts dans les massifs de France et de Navarre. Le dérèglement climatique est l'un des facteurs de cette invasion, hélas, pérenne. Pour conserver l'élégance et l'architecture des jardins, les jardiniers de la ville royale ont délibérément choisi de remplacer le buis par des ifs, des charmilles et du chèvrefeuille. Ca va sentir bon dans les Carrés Richaud.

DSC04632

DSC04633

Dans la cour, les petits pommiers sont en fleur.  Ils colorent la pierre des bâtiments. Dans cette fraîcheur d'avril, j'ai adoré me promener dans cette ville où j'ai tant de souvenirs et j'ai du mal à me souvenir de la cour sinistre et austère de cet ancien hôpital où j'ai connu le pire à la suite d'un accident de la circulation et le meilleur avec la première échographie pour ma fille aînée. Aujourd'hui, je goûte au plaisir de la contemplation et j'offre ce rameau printanier à Nelly pour son bouquet du vendredi.


samedi 30 mars 2019

Deux ans

2 ans clément

Je me souviens si fort du jour et du moment où j'ai pris cette photo, il y a deux ans en allant chez Lidl pour tuer le temps. Etrange promenade pour un jour de printemps que d'aller chez Lidl dans ma banlieue. Les yeux rivés à mon téléphone, j'attendais le top départ d'une nouvelle aventure avec un second petit fils né ce jour là, à l'heure du goûter. Je me souviens encore de cette première photo reçue sur mon portable. Montant cette rue encore tranquille, il y a deux ans, au milieu d'anciennes usines à l'abandon, ces pommiers en fleur. Insolite, bucolique et charmant. L'an dernier, je suis repassée, sous la pluie, à la même époque. Les pelleteuses faisaient rage. On abattait les vieux murs pour laisser place au béton. Cette rue tranquille a perdu tout son charme d'antan. Les usines et les pommiers ont laissé place à des résidences toutes plus impersonnelles les unes que les autres. Cependant aujourd'hui, je suis heureuse de souhaiter un très joyeux anniversaire à Petit Filou. Deux ans déjà, je n'en reviens pas !

Posté par Armelle-L à 07:53 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,