<$CBTagMedias$>
dimanche 20 octobre 2019

Un peu de tout, beaucoup de rien #33#

IMG_2733

Dimanche dernier, de loin, le clocher de mon petit village où il n'y a pas de boulanger. Il nous faut nous organiser et engranger réserves et munitions pour ne pas sortir la voiture tous les jours. Ca agace Jules et ça m'arrange car je ne m'imagine pas finir mes jours en rase campagne. Le bruissement de la ville me manque énormément et le silence mêlé au vent me rend quelque peu mélancolique. De surcroit, le compteur Linky m'a permis d'anticiper le futur avec une consommation énergétique qui nous pousse à réfléchir.

pdt33

DSC05700

Nous avons, enfin, vidé le box que nous avions en location dans notre ancienne banlieue. Retrouver ainsi, au fond d'un carton, ce guide Clause du jardinage, édition 1997 et se rendre compte que le réchauffement climatique l'a rendu obsolète. Quand nous avons quitté notre appartement avec terrasse, nous avons confié nos plantes à notre cadette. Retrouver avec bonheur cet hortensia dont l'histoire singulière est racontée ici. Je crois, sincèrement, qu'elle a envie de conserver camelia et jasmin. Je lui laisse volontiers. J'ai d'autres chats à fouetter comme me remettre à coudre avec ardeur sur ce plan de travail aménagé au fond de cette pièce mi-chambre, mi-bureau. Des aménagements à faire, encore, avec des étagères mais work in progress comme on dit. Pour le reste, l'automne est est là et bien là, un point c'est tout.


jeudi 26 septembre 2019

Ascenseur émotionnel et le géant aux pieds d'argile

IMG_2294

C'est mon fils qui m'a suggéré ce titre alors que j'envisageais davantage un ascenseur pour l'échafaud tant j'étais tétanisée à l'idée de monter tout là haut. Là haut, à l'Aiguille du Midi qui m'est apparue auréolée d'un ciel mauve dès mon lever par la fenêtre de ma chambre. Dès l'aube, il fallait se hâter car ces sommets se gagnent tôt le matin si on veut pleinement en profiter. Paroles de ceux qui m'entouraient lors de ce séjour et qui pratiquent avec assiduité la haute montagne, mon fils en "premier de cordée".

aiguille du midi

Il est tôt et pourtant, il y a foule pour cette ascension matinale à 3842 mètres. Je ne suis pas très rassurée. Je crains autant cette foule bruyante que le trajet en deux étapes en télécabine. Comble de tout, presqu'au sommet et pour cause de travaux, un peu comme dans le métro, nous voici stoppés au-dessus d'un vide abyssal, la cabine ballotée par le vent, reculant, avançant avec peine. Là, je ne vous raconte pas... Je suis un peu chancelante à l'arrivée, le souffle court avec le manque d'oxygène et seulement 2° en place des 24° dans la vallée. Vite, on sort la doudoune enfouie dans le sac à dos.

DSC04384

DSC04388

DSC04391

DSC04394

DSC04397

DSC04400

DSC04404

DSC04407

Une fois là haut, évidemment, toutes les appréhensions tombent devant le panorama d'une beauté à couper le souffle. Le Mont Blanc, pourtant, m'apparait comme un géant aux pieds d'argile. Les chemins qui mènent à son sommet sont devenues des autoroutes. On se presse et pas toujours avec respect. On imaginait jusqu'à il y a peu que la montagne était solide, immuable. On se leurrait...

DSC04409

DSC04419

DSC04441

DSC04460

Je n'ai pas fait exprès. Ce billet était en préparation quand les tristes nouvelles sont, hier, tombées. Sur le versant italien, dans une vallée proche de Courmayeur, un glacier menace de se détacher de sa paroi. Il pourrait engloutir le paysage en seulement 80 secondes. Entendu à Plan Praz un guide expliquer à des randonneurs que côté français, nous n'étions pas mieux lotis et que Chamonix pourrait disparaitre dans les mêmes conditions. Du bus qui nous ramenait vers les Houches, j'observais ces fameux glaciers. Ils font grise mine, le permafrost est endommagé, les roches fragilisées se fendent comme des éventails. Sur l'Aiguille du Midi, des ouvriers travaillent sans relâche, haut perchés au-dessus du vide, pour solidement arrimer la plateforme. Illusion ? Nos petits enfants ne connaitront pas la montagne telle que nous avons pu en profiter. Le paysage va changer. A l'heure où une jeune génération nous bouscule pour endiguer la catastrophe, il est temps, grand temps de réagir avec force et détermination. Notre mode de vie, notre société doit profondément se transformer et vite !

mardi 3 septembre 2019

Pourtant, que la montagne est belle...

IMG_2268

J’avais prévenu, la montagne et moi ne sommes pas amies. J’ai du mal avec l’altitude et je souffre d’un syndrome d’enfermement du à l’absence d’horizon. Pourtant, je concède que la montage est belle surtout, ici, au plateau de Bellevue ou Col de Voza.

IMG_2252

IMG_2259

IMG_2272

IMG_2281

DSC04368

IMG_2388

IMG_2396

Nous étions stationnés aux Houches et nous n’avons que peu profité du plaisir de la simple promenade puisque nous cohabitions avec nos lyonnais et les beaux-parents de mon fils. Cohabitation difficile car nous ne sommes pas des adeptes du trek en haute montagne. Ne me demandez pas de vous faire un long billet illustré de photos autres que celles de mon téléphone portable. Je suis rentrée fatiguée et déprimée. Alors, quelques vues éparses de ce Mont Blanc qui souffre martyr et agonise lentement comme titrait un quotidien régional durant notre séjour. La montagne est belle. Laissons-la tranquille. Respecter la nature commence par un peu de retenue vis-à-vis d’elle… C’est mon avis.

Posté par Armelle-L à 07:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 18 août 2019

Le Grand Bleu à Val d'Europe

DSC05498

Première fois en six ans que Petit Poucet séjourne seul à la maison. Un évènement à fêter dignement. Nous avions prévu d'aller au parc des félins mais météo maussade oblige, nous avons du changer nos plans. Nous sommes donc allés à l'Aquarium Sea Life du centre commercial Val d'Europe. Je confesse une mauvaise qualité de mes photos prises avec mon téléphone dans une semi-obscurité.

DSC05479

DSC05480

DSC05484

DSC05488

DSC05489

DSC05490

DSC05491

DSC05504

DSC05512

DSC05511

DSC05515

C'est toute la faune et la flore de nos océans qui sont passés en revue, des coraux au plancton en passant, bien entendu par les requins et les manchots dont l'univers est en danger pour cause de réchauffement climatique. Les enfants sont sensibilisés à cette cause écologique. Le parcours pédagogique n'est peut être pas assez poussé pour des petits auxquels les parents peinent à leur expliquer le pourquoi du comment. Petit Poucet a surtout retenu le côté spectaculaire des requins et les mimiques dignes d'un dessin animé des pingouins et manchots. Pour avoir visité d'autres aquariums dont celui de la Rochelle, j'ai envie de dire que le ticket d'entrée est assez onéreux. Cependant, nous avons partagé avec Petit Poucet un très bon moment.

vendredi 5 avril 2019

Fraîcheur d'avril

DSC04628

Hier, si le ciel au-dessus de Versailles était d'un joli bleu, il faisait bien frais et nous avons marché, au soleil, sur le côté sud des avenues. Quand j'étais petite fille cette chapelle de l'ancien hôpital avec son dais noir, plusieurs fois par semaine, pour les enterrements me terrifiait. C'est devenu un bel espace culturel et les massifs de jonquilles témoignent de son renouveau.

DSC04629

pyrale du buis

Où la ville de Versailles, pédagogue, explique aux visiteurs comment et pourquoi la pyrale du buis a fait tant de dégâts dans les massifs de France et de Navarre. Le dérèglement climatique est l'un des facteurs de cette invasion, hélas, pérenne. Pour conserver l'élégance et l'architecture des jardins, les jardiniers de la ville royale ont délibérément choisi de remplacer le buis par des ifs, des charmilles et du chèvrefeuille. Ca va sentir bon dans les Carrés Richaud.

DSC04632

DSC04633

Dans la cour, les petits pommiers sont en fleur.  Ils colorent la pierre des bâtiments. Dans cette fraîcheur d'avril, j'ai adoré me promener dans cette ville où j'ai tant de souvenirs et j'ai du mal à me souvenir de la cour sinistre et austère de cet ancien hôpital où j'ai connu le pire à la suite d'un accident de la circulation et le meilleur avec la première échographie pour ma fille aînée. Aujourd'hui, je goûte au plaisir de la contemplation et j'offre ce rameau printanier à Nelly pour son bouquet du vendredi.

jeudi 21 décembre 2017

C'EST L'HIVER !

20171217_133214

C'est l'hiver, enfin l'hiver, les jours vont cesser de se laisser grignoter par l'obscurité. Bientôt, le soir, la lumière va gagner en intensité. Photo prise chez Truffaut, dimanche dernier. Leurs décors sont toujours très soignés avec ce cerf au milieu des étoiles de givre et des orchidées. Envie de neige mais j'ai bien peur que le réchauffement climatique de notre pauvre planète ne nous prive à jamais de ce plaisir en ville. Bel hiver.

Posté par Armelle-L à 06:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,