<$CBTagMedias$>
vendredi 20 avril 2018

ECOLE des FILLES

DSC02347

Ci-dessus, voici l'école primaire où je suis allée en classe de 1967 à 1971, rue de Montreuil à Versailles. C'est bientôt mon anniversaire et j'ai voulu voir, en vrai, un restaurant qui a le vent en poupe dans ce quartier pour y inviter mes enfants. En faisant le tour du pâté de maison, je suis passée devant cette ancienne école des filles, aujourd'hui, école mixte après avoir été, un temps, école de musique. Elle s'appelle dorénavant, l'école du Village de Montreuil. C'est charmant et ça éveille de la nostalgie en moi.

DSC02346

DSC02345

Ce bel arbre, en fleurs, je l'ai vu tout petit. Alors imaginez mon bonheur de la voir si majesteux, paré de ses fleurs de printemps roses et blanches. N'empêche que de souvenirs dans cette école où on ne badinait pas avec la discipline. Nous étions priées monter les escaliers sur la pointe de nos souliers et, non le pied à plat sur la marche, la tête droite, en silence jusqu'à notre classe. Sinon, offrir ces fleurs délicates à Nelly pour son bouquet du vendredi. Bon weekend.


jeudi 4 janvier 2018

AUX RACINES de L'ENFANCE...

quartier de montreuil

Le 31 décembre, avant d'aller réveillonner, j'ai voulu passer par la rue où j'ai été enfant pas toujours sage. Le quartier de Montreuil, autrefois village, au temps de Madame Elisabeth, soeur de Louis XVI, a conservé son esprit faubourg. La rue de Montreuil est toujours aussi vivante et commerçante. La crèmerie au-dessus de laquelle j'ai vécu existe toujours. La façade néo-classique de l'église Saint Symphorien où j'ai été baptisée et où je suis allée au cathé, en cette période de Noël est superbement mise en valeur par la lumière. Sur la place Alexandre 1er de Serbie, Mansart et Le Nôtre, sans le génie desquels, même par la volonté d'un roi, Versailles ne serait pas Versailles, sont stoïques et bienveillants. J'ai conservé dans cette rue bien des habitudes chez le boulanger, au Livre Bleu et chez Day by Day, épicerie en vrac, où j'achète des oursons à la guimauve au bon goût d'antan. Ne dit-on pas que les racines de l'enfance sont les plus profondes ?....