<$CBTagMedias$>
lundi 28 mai 2018

VOIR VENISE et... MOURIR

DSC02902

Quand j'ai vu le nom de ce tissu à marinière sur le site Un Chat sur Un Fil, j'ai tout de suite commandé. La marinière Saint Armel dans le Morbihan était pour moi puisque je dois mon prénom à ce petit bourg de la Presqu'Ile de Rhuys. Rayures beige et lurex, c'est chic sauf que le tissu est aussi fin que du papier à cigarette alors que son prix au mètre est assez conséquent. 

DSC02874

DSC02871

DSC02868

Je traine la patte côté couture en ce moment. La faute à ma vue qui décline et ce défaut de convergence qui s'est accentué malgré les séances d'orthoptiste. Je ne peux pas travailler longtemps avec minutie. Je n'ai réussi à avoir rendez-vous chez un ophtalmo que le 16 août... J'ai donc fait simple à partir d'un patron maison maintes fois éprouvé et voici ce tee shirt marinière dont j'aime beaucoup le rendu de l'encolure.

DSC02903

Pourquoi ce titre "voir Venise et mourir" allez-vous me questionner ? Parce que ce shooting avait débuté dans les brumes matinales après l'orage, sur les berges du Grand Morin à Crécy la Chapelle. Crécy, surnommée la Venise Briarde. Mourir de dépit car à force de jongler avec pas moins de trois paires de lunettes, une de loin, une de près, une solaire, j'ai fait une mauvaise manip et effacé trois quart de mes photos... J'ai donc du supplier Jules, en rentrant au bercail, de bien vouloir refaire une série sur ma terrasse avec mes premières fraises...


mercredi 2 mai 2018

LA MARINIERE MYRTILLE

DSC02540

Ce tissu acheté chez Myrtille à Quimper, l'été dernier, j'avais idée d'en faire une robe marinière avant de me dire que ces rayures allaient me grossir. C'est une vitrine Saint James qui m'a convaincue d'en faire une simple mariènière. Marinière, oui, mais pas une marinière loose, quelque chose qui habille. J'ai rapidement abandonné le patron du sweat Courcelles avant de choisir le haut d'une robe que j'aime particulièrement, celle du Fait Main Magazine 09/2017 sans ses pinces poitrines.

DSC02541

DSC02542

Heureuse d'avoir cousu cette marinière car c'est un basique indispensable. A marier pour un look chic ou décontracté, en ville, à la campagne, en bord de mer ou bien comme ici, au bord du lac d'Enghein les Bains où avait lieu une fête nautique dont je vous parlerai bientôt. C'est un premier shooting en plein air, hors mes murs et ça change tout. A refaire pour mes prochaines cousettes.

lundi 16 avril 2018

LA ROBE FLAMINGO

DSC02483

Premier shooting, en terrasse et bras nus, vendredi après-midi pour fêter cette robe très olé-olé. A vrai dire, j'avais commandé ce jersey elasthanne sur ma Petite Mercerie dans le but d'en faire un bomber. Peine perdue, il est trop élastique et roulotte dans tous les sens. J'ai donc choisi d'en faire une robe avec un patron Knipmode déjà éprouvé. Oui, je sais encore un imprimé birdy sauf que celui-ci, je l'assume pleinement !

DSC02479

DSC02487

DSC02482

Première séance photo en extérieur, la peau encore bien pâle mais le sourire aux lèvres puisqu'en ce vendredi 13, Jules vient de recevoir une notification de la CNAV comme quoi sa demande de départ anticipé à la retraite est acceptée. Ca fait drôle de savoir que depuis le 1er avril, il ne devrait plus bosser mais son départ effectif ne se fera que quand tout sera dans les clous, certainement à la fin de l'été. En attendant, profitons de la semaine qui s'annonce belle sur le front météo !

lundi 21 août 2017

SUN & FUN

1

Dimanche matin, en allant à Versailles, nous avons fait halte à Marly le Roi pour une séance photo ou shooting comme disent les blogueuses branchées. Il faisait un temps merveilleux, idéal pour vous présenter cette nouvelle petite robe noire mi-saison. Modèle Knipmode -  je suis adepte - droite, taillée dans un tissu polyester, les coupons de Saint Pierre, encolure en V et doublée.

2

3

4

6

Sun and fun dans les allées de la résidence secondaire du Roi Soleil où la pudeur n'est pas de mise. Je vous montre ces chaussures que j'adore, dénichée 7€ la paire sur le marché en bas de chez moi. Petite anecdote, à faire la sotte, j'ai paumé mon portable. Il a fallu le faire sonner pour le retrouver tapi dans l'herbe. J'ai eu quand même une petite frayeur. Prochaine réalisation, à présent, à la rentrée.