<$CBTagMedias$>
vendredi 2 août 2019

Le château de Lamorlaye

DSC05376

J'ai hésité sur le titre à donner à ce billet car ce château situé à Lamorlaye dans l'Oise m'a laissé perplexe. Ce château qui trouve de lointaines origines au XIIIème siècle est depuis 2005 propriété municipale et, si le parc est un havre de verdure, cette restauration du bâtiment est un peu trop clinquante à mon goût. Au point qu'en regardant sa façade principale, on se demande si cet édifice ne serait pas récent. Ayant vu des photos avant rénovation, même abimé par les outrages du temps, ce château paraissait plus élégant. Ci-dessus, façade arrière car sur l'avant une nacelle de chantier polluait la vue.

DSC05372

DSC05369

DSC05370

DSC05373

DSC05378

DSC05368

Il faut dire qu'ayant trouvé ma fille sur son chantier dans un état second pour cause de stress intense, je n'étais pas forcément très réceptive. J'ai, aussi, trouvé lamentable de voir qu'on pouvait nourrir des ragondins car ces bestioles occasionnent de gros dégâts là où ils squattent le terrain. Sinon, voici une rose à offrir à Nelly pour son bouquet du vendredi. Bon weekend.

Posté par Armelle-L à 07:20 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


mardi 23 avril 2019

Notre Dame de Paris - état des lieux

DSC03854

Notre Dame de Paris, état des lieux à peine une semaine après le sinistre de ce maudit lundi. Elle garde la face côté parvis, chancelante mais debout. Pourtant à mesure qu'on la contourne via le quai de Montebello, puis le Pont de l'Archevêché et, enfin, la rue du Cloître Notre Dame, on mesure l'ampleur des dégâts. Louer le professionnalisme des pompiers de Paris car sans leur travail acharné à combattre le feu, Notre Dame aurait pu ne plus être à ce jour qu'un tas de ruines. On est passé très près d'une castastrophe bien pire. 

DSC03858

DSC03859

DSC03866

DSC03870

DSC03878

DSC03885

Etat des lieux car la reconstruction de la cathédrale prendra du temps, beaucoup de temps, une décennie ou plus et, non pas cinq ans comme envisagé par Monsieur Macron. Comme pour d'autres grands travaux à Paris, il ne fait aucun doute que je passerai faire des photos en me promenant. L'heure présente est aux constats, à l'enquête, aux purges et à la consolidation. Là encore, saluer ces professionnels des travaux périlleux qui même un dimanche pascal travaillent sans relâche perchés sur leur échafaudage léger pour conforter et étayer l'édifice en situation de grand péril.

DSC03886

DSC03890

DSC03895

Et pendant ce temps, la Seine continue de couler et sur ses eaux, les bateaux mouches font recette. Pris d'assaut, ils sont bondés de touristes avides d'approcher Notre Dame au plus près par la voie du fleuve qui encercle l'Ile de la Cité. Une "base vie" s'organise autour du monument blessé. On croque Notre Dame au pastel ou, comme les journalistes de France 3 on campe au plus près de cette actualité "brûlante". Il est tôt et la foule est déjà dense, touristes et parisiens confondus.

DSC03899

DSC03910

DSC03915

La rue du Cloître Notre Dame venait d'être rouverte au public lorsque nous sommes passés. Et là, on comprend que la noble dame a bien failli tomber. On frissonne à regarder l'étendue des dégâts et ce qui a déjà été étayé. Il va falloir des gestes précis de chirurgien pour évacuer l'échafaudage tordu et noirci des précédents travaux pour soulager l'édifice de son poids. On imagine que des spécialistes planchent malgré les jours fériés sur cet épineux problème. Dans la foule, curieusement, les gens murmurent entre eux comme si chacun craignait qu'un écho de voix porte préjudice à la structure du bâtiment malmené par le brasier.

DSC03923

DSC03928

Passé le Pont d'Arcole, depuis le quai de l'Hôtel de Ville, on comprend très vite qu'il faudra redonner à Notre Dame sa flêche car il manque quelque chose à la vue. Pas n'importe quelle flêche futuriste comme on a pu en voir griffonnées à la hâte dans les médias. L'architecture et les vieilles pierres de l'Ile de la Cité conditionnent un projet plus classique. Etat des lieux, photos à l'appui qui je l'espère sera fait et bien fait par ceux qui valideront ce projet. J'étais pourtant une des premières à vouloir quelque chose de différent, en début de semaine dernière. Mea culpa... Paris sera toujours Paris.

mardi 16 avril 2019

Elle était si jolie...

IMG_0123

Ces photos ont six ans quasi jour pour jour. Je me souviens de ce jour de printemps où, avec ma cadette, nous nous étions promenées dans un Paris en habit de printemps. En avril, Notre Dame est (était) plus que photogénique. Hier soir, en apprenant la sinistre nouvelle, je me suis souvenue de ces clichés d'un autre temps désormais car même si notre Président Macron tient ses promesses, même si nous mettons tous selon nos modestes moyens, la main au porte-monnaie, il faudra un temps infini avant que Notre Dame se relève de ses cendres encore fumantes, ce matin.

IMG_0117

IMG_0121

IMG_0126

Triste ironie du sort, je voulais m'y rendre en balade pour Pâques car cela faisait longtemps que je n'étais pas allée me recueillir à Notre Dame. En cette Semaine Sainte comme ne pas être foudroyé et consterné par cette catastrophe sans nulle égale dans notre mémoire collective des temps modernes. Notre Dame de Paris avait survolé crânement des siècles d'histoire et survécu aux bombardements de la guerre. "Accidentellement" nous dit-on. Je ne jetterai pas la pierre mais j'ai bien peur, hélas, qu'une faute professionnelle soit à l'origine de ce sinistre. Attendons sagement l'évolution de l'enquête. Avant tout saluer et remercier les sapeurs pompiers qui, au péril de leur vie ont sauvé ce qui pouvait l'être. Oui, elle était si jolie...

lundi 14 janvier 2019

Dessine-moi une maison (sans travaux)

maisons-travaux

Une nouvelle semaine commence avec son lot certainement d’erreurs, de coups d’épée dans l’eau et de multiples interrogations. Le temps passe et notre congé s’écoule comme du sable dans un sablier. Il nous faut trouver des solutions. Hélas, cette affaire de retraite complémentaire à la traine nous plombe les projets. Nous devons nous montrer prudents. Nous avons, mercredi, un rendez-vous pour visiter une maison. Une maison avec une somme considérable de travaux. Irons-nous ou renoncerons-nous ? Samedi, nous avons reçu de bonnes nouvelles sur le front de la location puisque deux dossiers déposés pour des logements en Bretagne ont été acceptés. L’un par agence, l’autre par un particulier. De quoi rebattre les cartes. La Bretagne n’était-elle pas notre première idée pour une année sabbatique sans prise de tête, juste pour respirer ? Affaire à suivre en février

Posté par Armelle-L à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 20 octobre 2018

Cadet Rousselle a trois maisons

cadet roussel

Ces trois maisons visitées tout au long de l'été avaient retenu notre attention. Sur une, vendue depuis, la mieux car la moins lestée de travaux, notre offre n'a pas été retenue. Sur la seconde, coup de coeur avec travaux, nous avons annulé notre offre pour ne pas nous mettre en danger tant que la pension de Jules ne sera pas entièrement liquidée et cela pourrait prendre des mois à ce qu'on nous dit. La troisième a encore davantage de travaux et se trouve sous le coup d'un tutelle pour mineur. Faire baisser son prix pourrait s'avérer un parcours du combattant. Cadet Rousselle a trois maisons... Cependant, il va certainement passer l'hiver et les fêtes de fin d'année dans son appartement. Affaire à suivre au printemps prochain à moins que nous ne trouvions un outsider de choix ou une autre solution telle la location. 

Posté par Armelle-L à 06:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,