<$CBTagMedias$>
jeudi 14 novembre 2019

Versailles en vrac - Demain s'écrit aujourd'hui

DSC05736

Dans un article en lien ci-dessous, j'avais déjà parlé de la profonde mutation du quartier autour de la Gare des Chantiers. C'est à ce jour quasi terminé si on excepte l'opération logements signée Elisabeth de Portzamparc en phase de finition. Hier, de passage à Versailles, j'ai voulu voir de mes yeux voir le nouveau siège social tout de bois, de verre et d'acier de Nature et Découvertes. Saisissante mutation pour qui a connu l'ancienne halle ferroviaire laide à souhait. 

DSC05731

DSC05732

DSC05729

C'est beau et élégant. Ca fait songer à des chalets de montagne. A côté s'est ouverte une Biocoop. Je suis entrée par curiosité. Tout faisait envie et beaucoup de choix en vrac. La ville mue lentement. Elle se débarrasse de son carcan pour écrire un nouveau chapître de sa longue histoire dans ses quartiers périphériques. Intéressant quand on sait que c'est là que se trouvait toute la logistique du chantier pharaonique du château. Demain s'écrit aujourd'hui mais on attend la suite en plus et mieux.

LES CHANTIERS (au propre, au figuré) - La Stylettante

J'étais partie deux jours à la campagne garder Petit Filou. Exceptionnellement, j'ai pris le Paris-Dreux à Versailles Chantiers, une gare que je n'aime pas comme son quartier. Les Chantiers parce que c'est là que se tenaient les ateliers de taille de la pierre destinée à la construction du château.


jeudi 20 juin 2019

La BAP [2] le Grand Paris Express

DSC05126

Voici un second volet de la BAP (Biennale d'Architecture et de Paysage) qui se tient à Versailles jusqu'à mi-juillet. Contrairement à mon billet précédent, celui-ci concerne davantage de monde puisqu'il est question du Grand Paris Express Horizon 2030 ou comment la vie des franciliens sur le front des transports est appelée à changer sur fond de JO 2024. Ca se tient dans l'ancienne poste de l'avenue de Paris tout près de la place d'Armes. Le bâtiment dépouillé est appelé à devenir une pépinière pour start-up. Je suis partagée sur le devenir de bâtiment somme toute assez particulier.

DSC05127

DSC05134

grand paris express 2030

Honnêtement, pour ce billet, je vais faire bref car je ne suis pas certaine que ça interesse grand monde, même si ça en concerne plus d'un au rang de mes lecteurs. Cette exposition retrace les fondamentaux de notre banlieue parisienne et, ce mea culpa en filigrane, sur l'explosion des banlieues de façon anarchique et, pire, celle de la circulation automobile inhérente et indissociable de ce phénomène de banlieue. L'utopie du "tout voiture" contre une politique générale d'aménagement des transports en commun nous ont menés là où nous sommes avec un souci de renverser, au plus vite, la vapeur pour cause de dérèglement climatique.

DSC05148

DSC05150

J'ai aimé dans cette exposition l'exposé géologique sur les sous-sols de notre région et les difficultés sur certains terrains à creuser profond des tunnels. Ceci ainsi que cet herbier dit de toiture avec toutes ces espèces faciles à dompter sur les toitures franciliennes. C'était très pédagogique.

DSC05137

DSC05151

DSC05157

Je ne vais pas vous illustrer ce billet de médiocres photos de projets architecturaux en devenir mais, simplement, au milieu de cette forêt de maquettes de toutes les futures gares du Grand Paris Express, montrer pour ceux qui connaissent la gare actuelle, ce que deviendra la station de Bécon les Bruyères dans les Hauts de Seine. J'ai quand même un peu de mal à intégrer ce projet futuriste dans son cadre. 

DSC05153

DSC05129

Par la fenêtre, au premier étage et derrière les vitres sales, regarder l'avenue de Paris avec sur le trottoir en face, les vieux et nobles bâtiments signés Mansart. Se projeter et imaginer les sites des Olympiades de 2024. C'est loin et c'est demain. J'ai jusqu'au 13 juillet pour voir les autres sites de cette biennale. J'espère en avoir le temps. Je me demande si sera autorisé, cette année, le feu d'artifice du 14 juillet sur le tronçon de cette avenue comme autrefois car il est féérique avec le château en toile de fond. S'il a lieu, j'irai sans aucun doute.

DSC05123

"Révolution"
Escalier métallique, oeuvre de Michel de Broin, sans haut ni bas

Posté par Armelle-L à 07:19 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 12 mai 2019

La BAP [1] Le mariage ville-nature

DSC04926

Versailles accueille dans son écrin précieux, la première Biennale d'achitecture et de paysage de la région Ile de France. Jusqu'au 13 juillet, en différents sites de la ville royale, on peut découvrir le parcours imaginé par Djamel Klouche, architecte urbaniste. Hier, pour nous changer les idées nous sommes allés voir l'exposition Versailles, ville nature qui se tient à l'Espace Richaud.

DSC04920

DSC04923

étangs gobert

Quatre séquences : grands projets urbains, ville nature, patrimoine rénové et architecture, se partagent l'espace. Bien entendu ce billet sera complètement abscons pour qui ne connait Versailles que pour son château. Savoir cependant que cette ville dite nouvelle est sortie ex-nihilo d'un environnement marécageux par la seule volonté d'un roi. Sur la maquette, en haut, on voit assez clairement le Grand Canal et la Pièce d'Eau des Suisses. Cependant, c'est le futur du quartier militaire de Satory dont il est question. Plus bas, c'est une ancienne halle ferroviaire aux Chantiers qui devient de façon spectaculaire le siège de Nature-Découvertes. Sur la mosaïque en bas, ce sont les étangs Gobert et ce qui parle à moi, le square des Francine parce que j'allais y jouer quand j'étais petite en attendant maman qui travaillait juste à côté.

DSC04914

bap 2

bap 3

Alors bien entendu, je peux mettre en page une kyrielle de clichés dont vous ne saisirez pas forcément le sens qu'ils ont pour moi comme cette vue sur des jardins familiaux labellisés Jardin Remarquable au milieu d'une cité HLM qui vient d'être modernisée de belle façon tout comme cet immeuble de la rue Borgnis Desbordes que j'ai connu moche quand je bossais à côté (photo en bas à droite) et qu'on peine à reconnaitre. J'avais déjà parlé ici-même de la future Cité Fertile sur le site de l'ancienne Caserne Pion aux portes du château dont les premiers batiments ne devraient pas tarder à sortir de terre. Si c'est comme la résidence construite en place de l'ancienne clinique du Dr Aumont, sur la Butte Montbauron (en bas, à gauche), les logements se sont vendus comme des petits pains en deux jours chrono.. Inutile donc d'espérer s'y loger... Et finalement, après débat c'est UGC qui a gagné contre la municipalité pour la rénovation en centre ville du vieux Cyrano où les Beatles se sont produits en 1962.

IMG_1360

Hier, il faisait beau, il faisait chaud place du Marché.
Nous nous sommes donc offert une glace chez San Luis. Parfum rose pour moi
.
C'était bien comme dirait Heure Bleue...

lundi 8 avril 2019

Renouveau urbain et floral

DSC04654

Les Batignolles, ancien village, ancien terroir à la pointe d'un renouveau urbain et floral. Ceci m'a frappé vivement, vendredi, en allant chez mon fils. Depuis l'église Sainte Marie des Batignolles, j'observais de loin ces grands immeubles, pas même finis, émerger dans le ciel parisien avec des appartements en  hauteur avec verrière, terrasse arborée et vue probable à couper le souffle. Longeant le square éponyme, j'ai capté l'harmonie entre béton et nature, entre architecture et urbanisme, entre le brut minéral et la délicatesse des arbres en fleurs sous leur ciel de printemps. Bel effet, je vous jure.

DSC04656

DSC04657

DSC04658

DSC04659

DSC04660

DSC04661

DSC04662

DSC04655

En regardant ce nouvel éco-quartier se construire prenant appui sur le passé, un regard neuf délibérément tourné vers l'avenir, je me suis dit que si j'étais riche, un appartement là me séduirait. Un cinéma neuf, de nouveaux commerces et supérettes avec de grandes enseignes qu'on ne trouve qu'en périphérie de ville, le tout relié en douce symbiose au 17ème arrondissement de Paris. Le tram est arrivé, la ligne 14 arrive à grand pas, la gare Pont Cardinet se rénove. A mon sens, cette ZAC Clichy Batignolles autour de son poumon de nature Martin Luther King a tous les ingrédients pour réussir son pari de développement durable.

vendredi 27 juin 2014

Dans mon avenue, il y a...

DSCN4243

Qui dit quartier nouveau dit architecture et urbanisme. Au passage, saluer le bon goût de Jean-Michel Wilmotte pour les bâtiments en face de chez moi. Je trouve cette résidence très élégante et parfaitement fondue à son environnement. Dans mon avenue, on a planté de jeunes arbres et je me suis interrogée sur l'essence de ces arbustes à larges fleurs blanc-rosées.

DSCN4242

IMG_3824

IMG_3825

DSCN4244

A force de poser la question à Google, j'ai trouvé. Ce sont des cornouillers et ses branches deviendront rouges en automne. J'imagine que lorsque tout cette végétation aura pris de l'ampleur, les résultat sera harmonieux. Je doute, cependant, être encore à cette adresse quand ces arbres seront grands. En attendant, je profite d'un éco-quartier agréable où me promener puisque vous le savez, je suis en mal d'activité. Bon weekend à vous.

lundi 9 juin 2014

Champêtres Etangs Gobert

IMG_3733

Samedi, en descendant du bus, j'ai coupé par le site des Etangs Gobert en pleine mutation tout comme le quartier de la Gare des Chantiers. A terme, à l'horizon 2020, c'est un nouveau lieu de vie tourné vers l'écologie et le développement durable qui verra le jour. Les Etangs Gobert, au-dessus de l'avenue de Sceaux, alimentaient autrefois, le château en eau. Passer derrière cette ancienne caserne où Maman travaillait au service d'une administration. J'ai même reconnu la fenêtre de son ancien bureau.

IMG_3729

IMG_3732

IMG_3731

Une passerelle longe les anciens entrepôts ferroviaires qui, bientôt, seront abattus pour laisser place à des résidences, des commerces et des sièges de société toutes tournées vers le bio. Les étangs par eux-mêmes sont devenus théâtre à ciel ouvert. On y donne des spectacles de rue dans le cadre du Mois Molière. En attendant, en cette fin de printemps, les étangs sont frivoles et champêtres. J'aime quand l'urbanisme fait la part belle à l'écologie.